Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Il semblerait que ce soit la saison des jugements des sites de contrefaçons numériques. Cette fois, c’est au tour de Wawa-Torrent d’être condamné, comme l’indique l’Est Républicain. Plus de 150 000 € d’amende prévu et une peine de prison avec sursis.

Les administrateurs de Wawa-Torrent.com sont deux hommes de 29 et 31 ans résidents dans les environs de Besançon. Ils ont comparu devant la justice pour avoir mis en place un portail d’échange illégal de films et musiques piratés. Le tribunal de Besançon a semble t-il souhaité faire un exemple puisque que le juge a requis une peine de prison avec sursis et plus de 150 000 euros d’amende.

C’est l’ALPA qui a mené l’enquête et qui a pu remonter la piste des 2 administrateurs du Doubs. Le témoignage de leurs part est flou et pour le moins bancal :

 » On a été complètement dépassé par le succès du site, on aurait dû le fermer. On ne vérifiait pas tous les contenus et on ignorait que certains étaient sous copyright. « 

Selon la justice, leur site de téléchargement illégal aurait permis le téléchargement de 1,8 millions de fichiers entre août 2009 et octobre 2012. Ce business rapporte et ils ont empoché 23 500 €, générés notamment via l’achat de statut « VIP » par les membres, pouvant alors télécharger sans aucune limite pour 29 €. S’ajoutait bien entendu à cela les revenus publicitaire. Le portail Internet comptait 187 000 utilisateurs enregistrés.

L’un des administrateurs a avoué avoir réussi a payer son loyer avec les 8 000 € perçus en six mois. Les deux amis vont devoir payer ensemble 154 000 euros (sur les 300 000 € de dommages et intérêts demandés par la SACEM et la SCPP) et leur casier judiciaire est indique maintenant trois mois de prison avec sursis. Le tribunal a mis son jugement en délibéré au 15 avril.

CyberGhost VPN Promo

 

Sources : Est Républicain, Zataz

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , ,


Vos réactions
  1. easyledur25300

    « On a été complètement dépassé par le succès du site, on aurait dû le fermer. On ne vérifiait pas tous les contenus et on ignorait que certains étaient sous copyright. »
    De quoi rire. En pratiquant ce genre de moquerie, ils n’espérait pas faire croire en plus qu’il avait perçu 8000 euros en six mois. Je pense qu’ils auraient eu meilleur temps de se montrer honnêtes, car un juge n’aime pas que l’on se paie sa tête. Pour un internaute moyen qui se contente de télécharger un film histoire d’occuper sa soirée, l’amende est légère. Mais pour un administrateur de site, qui en plus fait preuve de mauvaise fois.. disons que ce n’est pas tout à fait le même prix. (comme mon pseudo l’indique, j’habite le doubs). 3 ans d’activité, avec tout ce que ça a brassé comme monde et généré comme revenus publicitaires. Le tribunal a fait le calcul « à la louche », comme pour mettre le Mont-d’or en boîte. En fonction des stats figurant dans les bases de données.. nombre de membres ayant acquis le statut VIP, nombre d’ouvertures de pages incluant les pubs, quantités de données échangées. Le problème de l’informatique c’est que ça ment rarement.
    Et chez nous ce ne sont pas des commodes, les flics et les juges. Ils n’ont pris que du sursis, et peuvent s’estimer heureux, parce qu’une vraie peau de vache pouvais les faire coucher en zonzon.. La seule différence, c’est qu’un taulard ne paie pas ses amendes, alors que là, ils vont bosser… pour casquer.





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.