L’opérateur Swisscom victime d’un vol de données en interne

0

Swisscom a confirmé une information de la NZZ faisant état d’un vol de bandes de données de sauvegardes. Elles contenaient notamment près de 15 000 mails internes et 600 000 numéros valides. De plus, il n’est pas exclu que d’autres informations sur la clientèle y figurent…

C’est maintenant une évidence, l’opérateur Suisse Swisscom s’est bien fait subtiliser quatre bandes de données provenant de ses infrastructures informatiques. L’opérateur a confirmé mercredi dans un communiqué que la « Neue Zürcher Zeitung » s’était adressée à lui pour lui signaler être en possession de ces données. Après Vodafone Allemagne la semaine dernière et le piratage de Belgacom, cela ressemble de plus en plus à une hécatombe chez les opérateurs télécoms.

C’est la NZZ qui a dévoilé l’information en début de semaine, évoquant la présence de comptes mail de collaborateurs de Swisscom, avec un total de 15 000 messages, et de nombreux numéros de téléphone (environ 600 000). Il n’est pas exclu que des informations relatives à la clientèle figurent sur ces supports.

Les données figurant sur les bandes volées proviennent d’au moins deux centres de calcul et constituent des copies de sauvegarde des années 2008 à 2010. Le type de bandes concerné par cette affaire n’est plus utilisé depuis 2012.

La personne qui a transmis les bandes à la NZZ est pour l’heure inconnue de Swisscom, qui a déposé une plainte pénale. L’opérateur a déjà récupéré trois des bandes et entend tout mettre en oeuvre pour saisir la quatrième, qui avait été rendue à sa source. Bien entendu, une enquête est en cours.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.