Iran – Création d’un logiciel pour contrôler les réseaux sociaux

0

Le chef de la police Esmaeil Ahmadi Moghadam justifie cette décision pour le bien de son peuple et explique qu’il est préférable de contrôler plutôt qu’interdire, rapporte l’Agence France Presse.

La population iranienne – l’une des civilisations les plus anciennes du monde – n’est sans doute pas assez mature pour décider ce qui est bon ou pas pour elle, estiment les autorités. Aussi ont-elles décidé de concevoir un logiciel de contrôle d’accès aux réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter.

Cité par le quotidien 7Sobh dimanche, le chef de la police explique sans vergogne que “le contrôle intelligent des réseaux sociaux va non seulement éviter leurs désavantages mais permettra également aux gens de bénéficier de leurs aspects utiles”. Jusqu’à présent, Facebook et Twitter étaient bloqués dans le cadre de la censure d’Internet. Toutefois, parmi la moitié de la population iranienne (75 millions de personnes tout de même) qui est connectée à Internet, nombreux sont ceux qui utilisent des réseaux de type VPN pour contrer la censure.

Le pire dans tout ça ? Les autorités iraniennes estiment que les réseaux sociaux font partie d’un complot de l’ouest pour miner le régime islamique. Rien que ça ! Une cyber-police a été créée en 2011 pour protéger le régime mais la mort en prison du blogueur Sattar Beheshti au mois de novembre dernier a provoqué des protestations internationales qui ont conduit à la démission du chef de cette unité. Avec le nouveau système de contrôle, les habitants pourront avoir un accès limité à ces réseaux sociaux qui sont actuellement interdits.

Notons qu’outre ce logiciel de contrôle, le pays travaille sur un intranet national qui sera exempt de contenu non-islamique sans couper l’accès à Internet. Bref, on peut résumer cela à de la censure pur et simple, caractéristique indéniable des régimes dictatoriaux… Internet faisant peur aux régimes extrémistes.

 

Source : L’Informaticien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.