Grand Firewall de Chine : Censure renforcée par le blocage des VPN

6

Les autorités de la République Populaire de Chine ont confirmé qu’elles avaient mis à jour le Grand Firewall de Chine. Désormais, l’utilisation de réseaux privés virtuels (VPN) est détectée et bloquée automatiquement. Le niveau de censure augmente donc considérablement.

Voila une bien triste nouvelle pour la liberté des résidents chinois. Sans pouvoir utiliser de VPN, impossible d’accéder aux services Web extérieurs régulièrement bloqués comme Outlook de Microsoft ou  Gmail de Google.

Rappelez-vous en juin dernier, lorsque Google avait été complètement bloqué pour la première fois en Chine. Le même sort allait être réservé à Gmail au mois de décembre suivant. Cette fois, le gouvernement va encore plus loin an annonçant renforcer cette semaine son Grand Firewall de Chine, un programme de filtrage global de l’Internet mis en place en 1998 dans le pays dictatorial. Cette-fois, la cible prioritaire est les VPN Chine.

Les réseaux privés virtuels permettent en effet de contourner la majorité des restrictions de réseau et demeure à ce titre l’un des seuls moyens d’accéder à des sites comme Youtube, Twitter ou Facebook depuis la Chine. Jusqu’à maintenant, les autorités toléraient que des occidentaux les utilisent, notamment depuis certains hôtels haut de gamme, mais ce n’est plus le cas depuis cette semaine ! Même les professionnels devront faire face à de grandes difficultés s’ils travaillent avec l’étranger…

Double enjeu pour la censure du Web

La dernière mise à jour du Grand Firewall de Chine permet désormais de détecter et de bloquer automatiquement les VPN. Et cela fonctionne très bien, étant donné que les fournisseurs VPN étrangers de ce type de services comme Strong VPN, Astrill, HideMyAss ou Goden Frog s’en sont très vite aperçus. De plus, les grands CDN (content delivery networks) comme Amazon S3, Akamai ou EdgeCast se sont également plaints d’avoir été perturbés.

Des millions de chinois utiliseraient des VPN pour accéder à des sites comme Facebook ou Youtube pour environ 8 dollars par mois. Jusqu’à présent, le gouvernement tolérait cette situation, de même que les quelques hôtels internationaux haut de gamme qui offraient des services VPN à leurs invités : étudiants désireux de garder contact avec des amis étrangers ou simples fans de stars hollywoodiennes qui souhaitent suivre un compte Instagram, les utilisateurs de VPN présentent des profils divers et variés. Les plus impactés semblent être les hommes d’affaires et les expatriés qui doivent impérativement communiquer avec l’étranger par le biais d’outils professionnels, par exemple.

Paradoxalement, la Chine a annoncé dans le même temps envisager de relâcher la censure à moyen terme. Mais dans ce cas, pourquoi forcer la population à renoncer à l’utilisation des VPN ?

La réponse logique est qu’en plus d’isoler la population chinoise du reste du monde, cette situation permet de favoriser grandement les sites Web nationaux comme Baidu ou Alibaba au détriment des sites étrangers. De ce fait, les clones locaux de Facebook et Twitter voient leur popularité augmenter de manière forcée. La Chine appelle cela « militer pour la souveraineté du net ». Fameux direz-vous…

 

Sources : 01Net, Forbes, The Wall Street Journal

6 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.