Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

La condamnation de Dimitri Mader, 26 ans, fondateur et administrateur du site Warez illicite dédié au téléchargement illégal Wawa Mania est exemplaire : 1 an de prison ferme et 15,6 millions d’euros d’amende. Sauf que l’intéressé est réfugié aux Philippines.

Peut-on parler d’un record de condamnation dans le milieu du téléchargement illégal ? Visiblement oui. Wawa mania est un site Warez très connu et ancien, né en France, créé par Dimitri Mader, 26 ans. Il vient d’être condamné par la justice française à verser au total plus de 15,6 millions d’euros de dommages et intérêts aux ayants droit, pour la plupart des majors américains, en plus de sa condamnation à un an de prison ferme (et 20 000 € d’amende) prononcée le 2 avril par la 31e chambre du tribunal correctionnel de Paris. La dernière amende relève du volet civil de l’affaire.

M. Mader a également été condamné à verser au total 67 000 euros à certaines parties civiles pour le préjudice moral, auquel s’ajoute 46 000 euros pour les frais de justice.

Parmi les « victimes » demandant réparation du préjudice matériel figurent Columbia Pictures, Disney, Paramount, Tristar, Twentieth Century Fox, Universal, Warner Bros, Microsoft, ou encore le producteur, éditeur et distributeur français de films pornographiques Marc Dorcel.

Selon Christian Soulié, avocat de sept studios américains et de deux syndicats professionnels parties civiles, cette décision, prononcée le 2 juillet par le tribunal correctionnel de Paris, représente « l’une des plus importantes condamnations prononcées dans ce type d’affaire en France« .

Mais voila, Dimitri Mader en fuite aux Philippines et ce, depuis de nombreuses années maintenant ; et reste, pour le moment, intouchable par la justice française (du moins jusqu’à un hypothétique accord d’extradition entre les deux pays).

wawa-mania-tv5

En 2009, l’Association de Lutte contre la Piraterie Audiovisuelle (ALPA) avait recensé plus de 3 600 œuvres cinématographiques, y compris pornographiques, sur Wawa-Mania, qui comptait déjà plus d’un million de membres en 2011. La Société civile des producteurs phonographiques (SCPP) avait déposé plainte en 2009.

HMA Pro VPN

Devant le juge d’instruction, le fondateur de la board Warez avait alors reconnu avoir gagné 42 000 euros grâce aux revenus publicitaires du site, qui, selon lui, servaient uniquement à payer les serveurs et frais Web du forum en ligne. Il avait par ailleurs largement témoigné dans des reportages diffusés en 2009 sur France 2 dans l’émission « Envoyé spécial » puis en 2013 dans « Sept à huit » sur TF1.

Depuis le départ de M. Mader, connu sous le pseudonyme de Zac, le site a connu plusieurs changements de nom de domaine, et existe toujours sous la forme d’un forum accessible uniquement sur invitation. UnderNews avait d’ailleurs réalisé un dossier sur le sujet.


Le reportage sur Zac Wawa Mania dans Sept à HuitLast-Video.com

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,


Vos réactions
  1. Jaurias Enagnon

    Moi je ne le juge personnellement pas, mais franchement ce site m’aidait à télécharger certains films.

  2. Byblos

    Si on peut accuser l’industrie du droit du copyright de mener une politique excessive vis à vis de la protection des œuvres artistiques, il n’en demeure pas moins vrai que ce Dimitri Mader, loin d’être une victime de ce lobby, n’est qu’une petite crapule dont le seul but est de se faire beaucoup d’argent à moindre frais (quoi de plus facile que de monter un forum sur lequel on colle des liens à l’aide des fonctions copier/coller ?). En effet, si l’Industrie du Copyright paye (mal) les créateurs et les artistes, Dimitri Mader ne les rémunère pas du tout, tout en exploitant leur travail ! En toute logique, on devrait donc, au nom des artistes et des créateurs, accuser tout autant l’Industrie du Copyright que ce Dimitri Mader, d’autant que ce dernier, contrairement à ses affirmations, ne travaille pas pour le principe de « la culture pour tous » mais pour celle du « porte-monnaie pour moi ». N’avoue-t-il pas, dans le dernier reportage sur TF1 gagner plusieurs milliers d’euros par mois ? Cette activité est tellement juteuse qu’il continue sous un autre pseudonyme, HTCPower, à profiter du site wawa-mania !

    Cessons de victimiser ce petit voyou de banlieue qui utilise des techniques de hack et de spam pour éliminer tous ses concurrents ou détracteurs et dont les déclarations aux medias sont ridicules de bêtise et d’immaturité ! Une peine trop lourde pour ce petit voyou ? Il faut relativiser en fonction des sommes colossales qu’il a engrangées au cours de ces dernières années. Il faut cesser d’en faire le « robin des bois » de la neutralité du Net et le remettre à sa juste place : un parasite qui vole les œuvres des artistes et des créateurs pour son unique profit financier.

    • jsupejve

      Personne n’a prétendu ici que Dimitri Mader est un Robin des bois.

      Pour ma part, je crois avoir été plutôt clair dans mon propos qui, pour rappel, fait le constat que cette justice aux ordres fait dans la démesure lorsqu’il s’agit de piratage, alors que des délits bien plus graves et de nature à marquer les victimes dans leur chair et pour tout le restant de leur vie, sont eux punis bien moins sévèrement, et ce tous les jours ou presque.

      Petit rappel:

      http://www.numerama.com/magazine/19648-tous-ces-delits-juges-moins-graves-que-le-partage-de-la-culture.html

      Un tel simulacre de justice ne peut en aucun cas remporter l’adhésion d’une personne un minimum honnête intellectuellement, c’est mon avis en tout cas.

      Quant à l’argument du piratage qui fait des trous dans la couche d’ozone et qui tue les bébés phoque, peut-être peut-il convaincre madame michue, mais certainement pas quelqu’un comme moi, qui connait un minimum le sujet, pour s’y être intéressé de près.

      Sachez tout de même que les quelques études sérieuses et non financées par un lobby quelconque, qui ont été faites jusqu’ici, indiquent plutôt le contraire, de ce que vous affirmez, en reprenant à votre compte la propagande distillée par tous ces PDG de l’industrie du divertissement (et leurs salaires à 6 chiffres) faisant de vous l’idiot utile au système en place, dont on peut se demander si, par certains côtés, ce n’est pas lui le plus malhonnête, dans toute cette affaire, et à plus forte raison lorsqu’il se fait sur le dos de nombreux petits artistes, qui l’ont à plusieurs reprises dénoncé.

      http://www.zdnet.fr/actualites/bruxelles-confirme-l-absence-d-impact-negatif-du-piratage-sur-les-ventes-de-musique-en-ligne-39788386.htm

      http://www.gamalive.com/actus/11451-piratage-ventes-jeux-musique-films-enquete.htm

  3. Jules

    Je trouve que cette histoire reprend exactement le scénario de Jérome Kerviel, ex trader de la BNP. Voilà on s’acharne contre une personne qui en devient un bouc émissaire. Ils veulent le faire payer pour tous les autres sites qu’ils n’ont jamais réussi à attaquer. C’est vraiment ridicule.

  4. Jsupejve

    Et à côté de ça, on a des racailles qui violent, qui tabassent et pourrissent la vie de milliers de français tous les jours, sans parler des escrocs notoires qui se cachent derrière une étiquette politique (ces derniers sont sans aucun doute le pire fléau qui puisse exister), qui se pavanent et continuent leurs méfaits dans une totale impunité.

    Peu m’importe la personnalité du bonhomme, m’est d’avis que l’atteinte au droit d’auteur ne mérite absolument pas une sanction pareille, qui n’est ni plus qu’une volonté de tuer socialement cette personne, alors que, comme je le soulignais en préambule, il y a des délits et des crimes bien plus graves qui soit restent impunis, soit entrainent une sanction totalement ridicule au regard de la gravité des faits et du préjudice qu’ils entrainent.

    Voila encore une belle image de la justice française, faible avec les forts et puissante avec les faibles… #Avomir





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.