Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

D’ici fin février, le haut fonctionnaire chargé par le gouvernement de rédiger la charte « anti-piratage » dédiée aux régies publicitaires du Web devrait être terminée. Les professionnels de la publicité en ligne devront alors s’engager à ne pas compter de sites illégaux parmi leurs clients.

L’objectif est radical : assécher les revenus publicitaires des sites Warez et de téléchargement illégal en tout genre. En effet, si la manne s’arrête de couler, la motivation va très rapidement faiblir pour disparaître d’elle même. C’est ce qu’espère le gouvernement à travers cette futur charte, surtout destinée aux sites de DDL et de streaming illégaux, le P2P étant contrôlé majoritairement par Hadopi.

La tâche a été confiée à Mireille Imbert-Quaretta, magistrate et présidente de la Commission de Protection des Droits (CPD) de l’Hadopi. Dans son rapport, cette dernière a a suggéré la mise en place d’une sorte de riposte graduée visant les intermédiaires afin de les contraindre à signer des accords pour filtrer les contenus mis en ligne par les internautes, faute de quoi leur responsabilité serait engagée, avec la menace d’une saisie du nom de domaine ou du blocage par les FAI : « L’objectif est d’inciter les acteurs de la publicité à s’organiser de manière à ne plus alimenter en ressources publicitaires les sites illicites. Les professionnels de la publicité ont fait savoir qu’ils étaient pleinement en accord avec cet objectif« .

Cette charte serait appliquée en plus de la visibilité moindre des sites pirates au sein du moteur de recherche Google (déclassant les sites illicites via le filtre Piracy).

Reste à voir si cela aura l’effet attendu. Des régies étrangères étant connue pour l’affiliation de sites Warez (une en Israël a par exemple pignon sur rue dans le domaine) seront-elles touchées ? Cette mesure va t-elle encourager les contrats au noir réglés en Bitcoin ou autre crypto-monnaie ?

L’avenir nous le dira ! Une liste noir des sites majeurs accusés de contrefaçon sera établie dans un même temps.

 

HMA Pro VPN

Source : Numerama

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions
  1. Maxime

    Bravo,

    Des milliers d’emplois sont en danger, pas les vedettes mais les machinistes, costumiers, métiers, etc.

  2. Thomas

    Ils sont encore une fois totalement à côté de la plaque …
    Les sites de warez utiliseront des régies publicitaires à l’étranger et de même pour les nom de domaines.
    Quel site de warez serait idiot d’utiliser un nom de domaine en « .fr » …

Ils parlent du sujet :

  1. […] le biais de la récente Charte des bonnes pratiques imposant aux publicitaires l’interdiction de collaborer avec des sites étiquetés (et […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.