RapidShare réduit ses débits pour limiter le piratage

3
RapidShare

Le monde du téléchargement a été fortement bouleversé depuis la fin de MegaUpload. D’une part parce que c’était le site le plus utilisé pour ce type d’activité, mais aussi parce que les autres sites du même genre ont pris des mesures pour ne pas subir le même sort que la plateforme de Kim Schmitz. C’est notamment le cas de RapidShare qui a confirmé la réduction des débits sur sa plateforme.

Grâce à une interview accordée à TorrentFreak par l’un des dirigeants de RapidShare on apprend que le trafic du site augmenté de façon considérable depuis la fin de MegaUpload avec une large majorité des nouveaux utilisateurs non inscrits. Un accroissement de l’activité qui a par la même occasion engendré une forte augmentation des violations des conditions d’utilisation du site, entendez par là, une augmentation de la mise en ligne et du téléchargements de contenus illicites. RapidShare a donc décidé de limiter le débit des utilisateurs non inscrits afin de faire fuir les pirates, mais sûrement aussi de plébisciter ses offres d’abonnements payants puisque les débits ne sont pas limités pour les abonnés.

Bien entendu, UnderNews n’est pas dupe. Encore une excuse que l’on peut qualifier de “bidon” : cette mesure n’est en aucun cas pour contrer le piratage mais pour faire chanter les utilisateurs gratuits et faire encore plus de business sur le dos de la fermeture de MU…

 

Source : Revioo

3 Commentaires

  1. IL n’y a pas de doute la dessus, de toutes façon c’est logique ils sont gagnant sur tous les front car leur système est a mon sens plus complet et puissant que les concurrent .

    Se qui remet en question les motivation de l’arrestation de kim
    es ce en rapport avec des société concurrente tel que aple?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.