France – La justice ordonne le blocage de AlloStreaming, DPStream et de 14 autres sites

9

La justice a ordonné jeudi le blocage, par les fournisseurs d’accès à Internet, de plusieurs sites spécialisés dans la diffusion de vidéos en streaming. Les moteurs de recherche auront également obligation de déréférencer les adresses concernées.

Les professionnels de la vidéo, à l’origine de la plainte, se félicitent d’une décision qui sonne, selon eux, comme une première mondiale. Le tribunal de grande instance (TGI) de Paris a en effet ordonné, dans une décision rendue jeudi 28 novembre, le blocage au niveau des fournisseurs d’accès à Internet français, des différents sites impliqués dans l’affaire dite Allostreaming, du nom de cette adresse bien connue des amateurs de films et de séries TV accessibles gratuitement sur le mode du streaming.

Selon cette décision, Orange, Numéricable, Bouygues Telecom, SFR, Free et Darty Telecom devront ainsi mettre en oeuvre ou faire mettre en oeuvre « toutes mesures propres à empêcher l’accès, à partir du territoire français et/ou par leurs abonnés à raison d’un contrat souscrit sur ce territoire, par tout moyen efficace et notamment par le blocage des noms de domaines, aux sites ci-après visés ». Seize noms de domaine  sont concernés :

  • dpstream.tv
  • fifostream.tv
  • allostreaming.com
  • allshowtv.com
  • allomovies.com
  • alloshare.com
  • allomegavideo.com
  • alloseven.com
  • allourls.com
  • fifostream.com
  • fifostream.net
  • fifostream.org
  • fifostreaming.com
  • fifostreaming.net
  • fifostreaming.org
  • fifostreaming.tv

Les mesures de blocage doivent être mises en place dans un délai de quinze jours, et resteront valables pour douze mois, écrit le TGI. Les moteurs de recherche, Google, Yahoo ou Microsoft, devront quant à eux prendre toute mesure nécessaire « en vue d’empêcher sur leurs services l’apparition de toute réponse et tout résultat renvoyant vers l’une des pages des sites “Fifostream” et “dpstream”, et en tant que de besoin aux sites “allostreaming”, “alloshowTV”,”alloshare”et “allomovies” ». Là encore, le délai de mise en oeuvre est de quinze jours.

La Justice estime par ailleurs que les coûts associés à ces mesures de blocage doivent incomber aux plaignants, et non aux intermédiaires concernés, qu’il s’agisse des FAI ou des moteurs de recherche.

Visiblement, notre précédent article anti-censure va servir à certains !

 

Source : Clubic

9 Commentaires

    • chez numéricable, le blocage commence à être effectif.
      J’ai changé de DNS, et l blocage n’a plus lieu pour certains sites.

      Par contre, aucun site bloqué pour mon VPN.

  1. Je me demande comment le blocage va avoir lieu.

    Via un blocage DNS ?

    Si c’est le cas, ce sera de la rigolade de contrer ce blocage.

    Bloquer les requetes des principaux moteurs de recherche?

    bof, bof, je vais chercher un moteur de recherche qui ne puise pas sur les requêtes de google.

    Affaire à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.