Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
ExpressVPN

Le 26 mai 2016, le site de téléchargement et de streaming illégal « Planet-Series.tv » a définitivement fermé, après l’arrestation et la mise en garde à vue de son administrateur à Marseille. Il s’agissait de l’un des importants portails francophone spécialisé dans les séries et autres émissions de télévision.

Le site en question se targuait de bonnes statistiques, comme l’a fait savoir l’Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (ALPA) : plus de 4 000 séries et des milliers d’épisodes étaient rescensées, ainsi qu’un bon millier d’émissions TV. Au total, il y avait un catalogue contenant près de 200 000 liens de téléchargement direct pointant vers divers hébergeurs de fichiers (filehosters/filelockers). Uptobox et 1fichier faisaient bien entendu parti du lot. L’arrestation de l’administrateur de Planet-Series intervient après une enquête ayant débutée fin 2015 à la suite d’une plainte déposée par les ayants droits des productions télévisées.

planet-series

Les investigations ont été menées par la direction régionale de la police judiciaire de Bordeaux et ont permis plusieurs interpellations, dont celle de l’administrateur présumé de Planet-Series, localisé à Marseille. Ce dernier a d’ailleurs mis hors ligne le site dès la fin de sa garde à vue…

Mais il n’est pas le seul acteur de cette affaire de piratage organisée, puisque se sont 5 personnes qui ont été entendues par les autorités. Par contre, il est à noter que l’enquête n’est pas terminée, état donné que des complices ont été identifiés au Maroc.

Visiblement, les enquêteurs et l’ALPA confirment que ce serait une « grosse prise » : comprenez que le site Warez avait un très bon trafic (estimé à 450 000 visiteurs uniques par mois d’après Médiamétrie), et que les revenus minimums de l’administrateur pourraient avoisiner les 3000 euros, pactole jalousement conservé dans des paradis fiscaux hors d’atteinte des enquêteurs, compliquant largement les investigations sur les flux financiers.

Une chose est sûre, les revenus proviennent à 100% de la publicité, réalisée par des régies publicitaires offshores peut regardantes sur le contenu et la légalité du site en contrat.

« L’enquête n’est pas terminée et n’a pas tout défini concernant ses gains financiers. Les revenus minimums qui ont pu être déterminés avoisinent les 3 000 euros par mois, mais ce n’est qu’une toute petite partie. », déclare l’ALPA.

Il s’agit don ici d’une contrefaçon en bande organisée, largement lucrative. Les opérateurs exploitant Planet-Series encourent jusqu’à 5 ans de prison et 500 000 euros d’amende. Cela sans compter les dommages et intérêts pouvant être éxigés par les différentes parties des plaignants…

Affaire à suivre.

 

Source : NextInpact

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • planete serie
  • planet series
  • Planet-series
  • planete serie tv
  • arrestation du au telechargement

Vos réactions
  1. 220plombier

    « Pactole » de 3000 € / mois : Cahuzac doit bien se marrer !





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.