Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Le piratage a toujours été florissant concernant les jeux vidéo PC. La donne serait-elle en train de changer comme l’avance les pirates chinois de talent du groupe 3DM ? Les crackers sont actuellement confrontés à la protection de FIFA 16 et Just Cause 3, qui semble non cassable.

Il est incontestable que le secteur du jeu vidéo PC est bien plus touché par le piratage que celui des consoles de jeu et ce, depuis bien longtemps. La cause ? Les éditeurs de jeu instaurent des solutions de protection toujours plus restrictives set extrêmes mais les pirates informatique spécialisés dans le cracking ont toujours une longueur d’avance. Mais un point semble inéluctable actuellement : le temps nécessaire au déblocage de certains jeux PC a été drastiquement augmenté, comme l’explique la personne à la tête d’un des groupes de pirates de jeux PC le plus important au monde : les chinois 3DM. Selon eux, le piratage de jeux PC pourrait bien prendre du plomb dans l’aile d’ici 2 ans, en 2018 à cause du déploiement de protections très fiables et robustes…

3dm-1

Un gamer n’hésitait pourtant pas à indiquer sur Reddit que le crack sortirait rapidement à la sortie du jeu :

« Mad Max et Metal Gear Solid 5 ont tous les deux été crackés en moins d’une semaine par 3DM. Le seul qui ait pris un mois, c’était Batman, et je crois que celui-là a été cracké par les Italiens de CPY. Cela ne prendra pas cinq mois, ne vous inquiétez pas. »

Combat éditeurs vs pirates – Qui gagnera ?

Bitdefender

3DM est une sommité dans le domaine du cracking de jeux vidéo et le groupe fait souvent partie des premiers à sortir un crack fonctionnel sur la Scène. Sister Bird est le pseudonyme sous lequel est connue le femme qui est à la tête du groupe de hackers chinois 3DM, et derrière lequel celle-ci a publié un message sur le site officiel du groupe, en expliquant les difficultés rencontrées pour faire sauter les sécurités de FIFA 16 et Just Cause 3, au point de presque baisser les bras aujourd’hui.

crackstatus

Le découragement des crackers face à une nouvelle protection est une réalité :

« Beaucoup m’interrogent sur l’avancement d’un crack pour Just Cause 3, donc voici une réponse générale. La dernière étape est trop difficile et Jun (l’un des hackers) a abandonné, mais depuis mercredi dernier je l’ai encouragé à continuer. Je pense que le jeu pourrait être cracké. Mais étant donné les nouvelles tendances dans le développement des technologies avancées de chiffrement, d’ici deux ans, j’ai peur qu’il n’y ait plus de titre gratuit à jouer dans ce monde.Au vu de la tendance des technologies actuelles de chiffrement, je crains qu’il n’y ait plus de deux jeux “gratuits” d’ici deux ans ».

denuvoLe principale coupable à cela ? La protection Denuvo ! Il s’agit de la solution de sécurité développée par l’éditeur Denuvo Software Solutions GmbH, qui ne s’avère par être un DRM, mais système anti-altération via un chiffrement spécifique, qui donne tant de fil à retordre aux pirates. Cette dernière existait déjà dans une version antérieure en 2014, et avait été pointée du doigt comme délicate à cracker puisqu’elle avait permis un record : protéger le jeu Dragon Age : Origins durant plus d’un mois sous sous les assauts des pirates (272 jours exactement) ! Aujourd’hui, la protection Denuvo a encore évoluer pour s’améliorer, et équipe désormais FIFA 16 et Just Cause 3 (édité par Square Enix), qui sont toujours à l’abri des crackers.

La team de déplombeurs Skidrow, bien connue dans le milieu pour ces nombreuses releases, ne s’est pas encore exprimée sur le sujet,tout comme Razor 1911 ou  encore CPY.

Les pirates évoqués qu’il ne sera peut être plus possible de cracker des jeux d’ici deux ans. Si cette protection poursuit son évolution et devient encore plus robuste tout en protégeant encore plus de titres, se pourrait-il que le piratage des jeux PC vive ses derniers instants ? L’avenir nous le dira ! En tout cas, il est bon de rappeler qu’aucun système informatique est infaillible et inviolable, comme l’a prouvé récemment la PlayStation 4, dont certains pirates ont réussi à abuser pour faire tourner Linux. On peut donc conclure en toute logique que cette grande bataille va se poursuivre durant encore pas mal de temps… car s’est bien une guerre d’usure qui se joue aujourd’hui.

 

Source : TorrentFreak

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 4,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • 3dm crack
  • actu jeux pc
  • cite de piratage pc pour jeux
  • cpy suivre avancement crack
  • jeux pc crack 2018

Vos réactions
  1. jerome valentino

    la ou c est débile c est que le piratage ne permet pas que de jouer gratuitement mais pour certains a tester les jeux avant de les acheter car dépenser 60 € dans un jeu avec un contenu de merde ben ca fait chier … (surtout que la majorité sont vraiment pourris … )de plus que niveau revente de jeux d’occasion il n y a aucun magasin ou presque qui le fait …

    donc merci a ces denuovo …

Ils parlent du sujet :

  1. […] d’un retournement de situation inattendu puisque les plus importantes équipes de cracking étaient sur le point de déclarer forfait face à Denuvo en […]

  2. […] des acteurs les plus importants du domaine du piratage de jeux vidéo, le groupe chinois 3DM, avait déclaré en début d’année 2016 que l’arrivée de Denuvo pourrait bien marquer la fin des jeux […]

  3. […] en janvier de cette année, lorsque le groupe de crackers chinois 3DM avait prédit que les jeux vidéos deviendraient incrackables d’ici 2018. La principale raison a cette […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.