jeudi 1 octobre 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Tags BulletProof

Tag: BulletProof

Santrex : L’hébergeur « Bulletproof » tire sa révérence et ferme

C'est officiel, l'hébergeur Bulletproof Santrex a bien été contraint de ferme ses portes officiellement. Il était très prisé des cybercriminels et il hébergeait quantité de sites malveillants et illégaux.

Un hébergeur pare-balles offre refuge à des cybercriminels depuis 2009

Véritable réseau d'exploitation pirate depuis 2009, un hébergeur pare-balles continue d'offrir des services pour les cybercriminels et a contribué directement à la croissance de la cybercriminalité actuelle à travers ses services spécialisés.

Hébergement “BulletProof” en Chine, une offre spéciale spammeurs !

Pour seulement 700$ vous obtenez un serveur en Chine qui vous autorise à envoyer autant de spam que vous voulez. Voici le type d'offre que l'on peut rencontrer chez les hébergeurs dits "BulletProof".
- Advertisment -Express VPN

Most Read

La subvention Facebook pour les entreprises impactées par la Covid-19 fait l’objet de tentatives d’escroquerie

A peine annoncée, la subvention proposée par Facebook pour les entreprises impactées par la pandémie a été l’objet de tentatives d’escroquerie.

Lancement d’Amazon One : quels enjeux de cybersécurité dans l’utilisation de données biométriques ?

Amazon vient d’annoncer le lancement d’Amazon One, une technologie sans contact qui permet aux clients des magasins physiques du géant américain de payer avec la paume de la main. Mais cette technologie reposant sur l’utilisation de données biométriques soulève un certain nombre de questions en matière de cybersécurité.

Le malware Joker joue à cache-cache avec Google Play

Joker est l’un des plus importants malwares qui ciblent en permanence les appareils Android et bien qu’il soit très connu, il continue à se frayer un chemin sur le marché des applications officielles de Google.

Cybersécurité – L’art de la défense en profondeur

Après Stuxnet et Industroyer, voici venu le temps du ramsomware Ekans. Conçu pour s’attaquer aux installations industrielles, et plus spécifiquement aux logiciels permettant le contrôle des automates et fonctionnant sous Windows, ce programme malveillant prend en otage ses victimes et exige en retour une rançon. Compte tenu du contexte, la moindre paralysie peut coûter très cher, conduisant les victimes à payer.