Santrex : L’hébergeur « Bulletproof » tire sa révérence et ferme

0

C’est officiel, l’hébergeur Bulletproof Santrex a bien été contraint de ferme ses portes officiellement. Il était très prisé des cybercriminels et il hébergeait quantité de sites malveillants et illégaux.

Santrex existe depuis 2001, à l’époque sous le nom de ConnectPower puis change de nom en 2008 pour devenir Santrex. Avec plus de 500 serveurs et une bande passante importante, le service offre aussi un anti-DDoS très utile pour les sites illégaux hébergés. En tout, les serveurs étaient disséminés dans 13 pays, ce qui laissait énormément de lattitude aux pirates informatiques, la plupart étant très propices à des activités illicites :

  • Russie
  • Ukraine
  • USA
  • Allemagne
  • Angleterre
  • France
  • Pays-Bas
  • Luxembourg
  • Lituanie
  • Canada
  • République Tchèque
  • Bulgarie
  • Roumanie

A noter que Santrex a connu un succès phénoménal dans la domaine de l’hébergement « pare-balle ». La société était très rentable et s’est véritablement accaparé tout ce marché underground. Les clients étaient protégés des demandes de suppressions et aux pressions des autorités étrangères, et ainsi, hors d’atteinte.

D’après les statistiques publiques diffusées par Gogle, Santrex était dans le top 3 des plus grands hébergeurs de sites malveillants au monde, à un taux d’environ 90% !

santrextop3

Même si le site est encore en ligne via santrex.net, impossible de commander où d’accéder au panel client : 403 – Forbidden, l’accès est interdit et l’espace fermé. Plus aucun service ne semble offert.

La fermeture est la conséquence logique de plusieurs « mésaventures ». Tout d’abord le gèle du compte PayPal de la société début octobre 2013. Coup dur financièrement pour la société. De plus, de gros problèmes techniques ne font rien pour arranger les choses et les multiples problèmes au sein de leur infrastructure les poussent à arrêter le service.

Après de d’innombrables plaintes, Santrex a vu sa plage d’adressage IP quasiment totalement black-listée. Cela était tellement extrême que l’hébergeur avait tendance a être surnommé « Scamtrex »…

santrex-hosting

Le message officiel diffusé est le suivant :

We regret to inform you that due to internal network issues and recent downtime, we have moved your account directly to our partner in Lithuania to provide you with a replacement service, for you to be able to receive your new VPS details, you will have to email tomas@balticservers.com direcly quoting the email address you hold on our system to be able to start using your service again.

Once they receive your email they will confirm with us, and deliver your order, they’ll also invoice you directly from now onwards, our partner is in no way responsible for your downtime, refunds or balances, they are only acting on our behalf to provide you with services as we no longer are in business to provide you with any services:

Netherlands and Ukraine services: Please backup your data as the servers will be shut down within 7 working days.

All other locations: Due to downtime and data losses you may just request your service from our partner free of charge.

***** Please note that Santrex is no longer going to provide any services of any kind, and since we’re unable to do so, we’re doing our best to provide you with services to minimize the losses on your end, we will not be able to refund any balances you may have had with us, and the deal with our partner will ONLY be 30 days free of charge from the date of delivery, if you have paid us any longer periods for your server we will try our best to fulfil after 30 days, there is no guarantee what so ever that we will be able to do so *****

***** Please do not reply back to this email, and deal directly with our partner *****

Regards,

Santrex team

Pour sa fermeture, il semblerait que Santrex ait mis au point une dernière arnaque de grande ampleur : la société enregistrée au Royaume-Uni-Unis a été déclarée insolvable ! La raison à cela semble être le défaut de paiement des factures dues à Bellcom UK Ltd., une société londonienne fournissant l’infrastructure réseau. La Justice a ordonné la liquidation de Santrex.

Les clients ne peuvent pas être remboursés et certains crient au scandale. Mais il faut bien prendre ses responsabilités non en utilisant un tel service ? D’après les tickets de support, la société orienterait ses clients vers l’hébergeur BalticServers

Les réponses aux tickets prouvent elles aussi la fermeture : 

The company is closed in the UK, under no law should we proceed 
with assisting you or refunding you, the company closed down due to financial 
issues, so please appreciate the help we offered you so far, ticket 
closed.

santrex-closed

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.