LinkedIn génèrerait plus de 31% du spam

0

Les entreprises ont connu une moyenne de 133 rencontres avec des logiciels malveillants sur le Web par mois, le chiffre culminant à plus de 140 au cours du mois d’août, selon Cisco.

Environ 10% des logiciels malveillants sur le Web ont été rencontrés par l’intermédiaire des moteurs de recherche. Par ailleurs, 7% de tous les logiciels malveillants rencontrés sur le Web resultent de referrers Google, suivi par ceux de Yahoo (à 2%).

 

Le rapport montre également que, au cours de la plus grande attaque de LinkedIn à la mi-septembre, le mail malveillant LinkedIn comprenait une partie importante du spam pour cette période (à la hauteur de 31,26%).

« Il est intéressant de voir que les exploits ciblant Sun Java sont passés de 5% par rapport à tous les logiciels malveillants en Juillet 2010 et à 7% en septembre 2010, » commente Mary Landesman, gestionnaire de l’information commerciale chez Cisco. « Cependant, les exploits ciblant PDF Adobe Reader et Adobe Acrobat ont diminués au cours du trimestre, passant de 3%  à 1% en septembre 2010. »

Fait intéressant, le rapport révèle que les entreprises dans les produits pharmaceutiques et chimiques ont été les plus exposées à la rencontre de logiciels malveillants sur le Web en 2010. Elles connaissent une cote de risque accrue de 372%.

Autres secteurs à haut risque en 2010, l’Énergie & le Pétrole (209%), ainsi que l’agriculture et les mines (169%). Les secteurs à moindre risque au cours du trimestre ont été l’aviation et l’automobile.

« Nous pouvons également signaler que les volumes de spam ont été plus élevés en août 2010 par rapport au reste du trimestre. Le botnet Rustock a été le plus fréquemment rencontré par Cisco Remote Operations Services (ROS) et a atteint un sommet à la fin août.

Ce botnet est considéré comme l’un des plus grands pourvoyeurs de spam et a été le principal affilié à l’envoi de spams pharmaceutiques et de contrefaçon, souvent sous la forme d’une alerte de nouvelles de dernière heure, une tactique qui a été popularisée par le botnet Storm », ajoute Landesman.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.