Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

De nos jours, la technologie est présente dans nos vies au quotidien et affecte les enfants en tout premier lieu. Voici un guide à l’attention des parents présentant l’ensemble des actions pour protéger au mieux les enfants des dangers.

Guide – Comment protéger les enfants des dangers d’Internet ?

Plus les années passent et plus les enfants ont accès à la technologie au plus jeune âge. D’ailleurs, 85% des parents avouent utiliser la technologie pour occuper régulièrement leurs enfants. Même à l’école la technologie est omniprésente et un accès à Internet est souvent requis. Pourtant, nombreuses sont les personnes qui négligent (ou méconnaissent) les risques liés à la cybersécurité.

Une étude récente a révélé un chiffre effarant : 68% des parents ne contrôlent jamais l’activité en ligne de leurs enfants. Et cette activité en ligne augmente au fur et à mesure que l’enfant grandit et les risques vont croissants. Or, chaque consultation en ligne peut avoir des répercussions sur l’enfant. Il est donc primordial de contrôler sa navigation. Encore faut-il que les parents sachent quoi faire et qu’ils ne soient pas eux-même dépassés par les nouvelles technologies !

Rassurez-vous, en lisant ce guide complet dédié à la protection des enfants en ligne, vous vous apercevrez qu’il n’est pas compliqué de les protéger. Instagram, Snapchat, Twitter, 4chan et TOR ne seront plus des inconnus à vos oreilles.

Les smartphones et tablettes

Alors que les dernières études pointent du doigt le fait que l’âge moyen des enfants obtenant leur premier smartphone est 10 ans, il est primordial d’attaquer ce sujet en premier. Un tel appareil peut être un allié pour sa sécurité en cas d’accident ou d’incident, facilitant la communication à tout instant avec votre enfant, au quotidien ou bien en cas d’urgence. L’usage du GPS qu’embarque le smartphone peut aussi permettre de localiser l’enfant.

Cependant, il existe aussi de nombreux inconvénients et dangers liés aux smartphones. Si vous envisagez d’offrir un smartphone à votre enfant, il est important d’établir des consignes claires à l’avance afin que tout le monde soit sur la même longueur d’onde. Si votre enfant possède déjà un smartphone, il n’est pas trop tard pour revoir les règles familiales et lui montrer que le fait d’avoir un smartphone est une grande responsabilité. Instaurez des règles relatives au smartphone avec votre enfant. Assurez-vous que vos enfants vous impliquent dans leurs activités sur téléphone pour garantir leur sécurité :

  • Exigez de votre enfant une sorte de « contrat smartphone » définissant clairement les règles à respecter avant de lui fournir l’appareil (par exemple : toujours demander l’autorisation parentale avent d’installer une nouvelle application / ne jamais communiquer le numéro de téléphone à un inconnu que ce soit en ligne ou hors ligne / prévenir les parents en cas de chose suspecte sur l’appareil / ne pas répondre à un message ou appel provenant d’un numéro inconnu au répertoire autorisé / pas d’utilisation du téléphone au volant / respecter le règlement intérieur de l’école).
  • Téléchargez des applications de contrôle parental pour jeunes enfants vous permettant de limiter l’utilisation, de déterminer sa localisation et de surveiller ses appels et messages. Les applications vous permettent également de désactiver certaines fonctions à différents moments et d’empêcher l’installation de nouvelles applications.
  • Définissez des limites quotidiennes en termes d’horaires et de durée d’utilisation du smartphone.
  • Montrez vous-même l’exemple à votre enfant : n’amenez pas votre téléphone à table, et n’envoyez pas de message au volant.
  • Établissez un point recharge dans un endroit central de la maison. Le téléphone ne doit pas rester dans la chambre de votre enfant, ni être utilisé tard le soir.

Le streaming, la télévision et les risques

Regarder la TV a toujours été surveiller, même il y a plusieurs dizaines d’années. Le temps de visionnage par un enfant doit être contrôlé et limité. Et les programmes visionnés doivent être supervisés pour éviter que l’enfant ne tombe sur des contenus inappropriés.

Aujourd’hui, les services de streaming sont partout et présentent un catalogue très large de contenus en tout genre, accessibles depuis n’importe quel appareil (smart TV, smartphone, ordinateur, etc). Pour les enfants, privilégier les services de streaming adaptés, avec une offre spécifique, limitée et contrôlée, sans aucune publicité. YouTube et Netflix offrent par exemple des profils enfants entièrement configurables selon l’âge.

Quoi qu’il en soit, pensez à bien activer et configurer les contrôles parentaux inclus chez les principaux fournisseurs. Cela évitera la majeure partie des déconvenues.

Comme avec le téléphone, fixez des règles pour le visionnage :

  • Limitation du temps de visionnage maximal quotidien
  • Maintenez la conversation régulièrement avec votre enfant au sujet de ses visionnages
  • Contrôlez les programmes autorisés
  • Déconnectez-vous de vos comptes de streaming s’ils ne proposent pas de contrôle parental
  • Regardez avec eux la télévision en famille

Les jeux vidéos

Énormément d’enfants jouent aux jeux vidéos. S’ils sont hors ligne, les risques sont amoindris : il ne vous reste donc plus qu’à contrôler les âges recommandés présents au dos de chaque jeu mis à disposition de votre enfant (PEGI). Soyez attentif aux pictogrammes représentants la présence potentielle de contenu violents ou de nature sexuels.

Pour les jeux dotés d’un composant multijoueur, ou les jeux entièrement basés en ligne, la tâche se complexifie puisqu’il peuvent donner lieu à des échanges houleux avec les milliers d’autres joueurs connectés : abus, insultes, cyber-harcèlement, cyber-intimidation, contenus adultes, divulgation d’informations personnelles, tout est alors possible.

Les règles à appliquer concernant les jeux vidéos :

  • Maintenez le discours avec vos enfants concernant les jeux vidéo auxquels ils jouent
  • Assurez-vous que les jeux correspondent à son âge grâce à la classification PEGI
  • Si possible, ne pas isoler la console de jeu ou l’ordinateur
  • Informez-le des risques encourus lors de sessions en ligne
  • Limitez les possibilités de discussion en ligne avec des inconnus
  • Activez le contrôle parental sur les différentes plateformes

Les réseaux sociaux

De nos jours, les réseaux sociaux sont partout ! Ordinateurs, smartphones, tablettes… nous vivons une vie de plus en plus connectée. Cela représente un risque non négligeable pour les enfants., qui peuvent y rencontre n’importe qui. Alors que le plupart des réseaux sociaux fixent un âge minimum (la réglementation vient d’ailleurs d’évoluer avec le RGPD), beaucoup d’enfants ne respectent pas cela et s’inscrire à des âges non adaptés (entre 8 et 13 ans par exemple).

D’après les récentes études, les enfants âgés de 8 à 12 ans passeraient en moyenne 6 heures connectées par jour. Chiffre qui monte à 9 heures par jours chez les 13 à 18 ans ! Selon une étude menée par Harvard, 68% des parents interrogés auraient aidé des enfants plus jeunes à ouvrir un compte sur un réseaux social alors même qu’ils n’avaient pas l’âge minimum requis (13 ans la plupart du temps).

Or, les réseaux sociaux représentent deux risques majeurs : l’addiction d’un côté et les cyber-risques de l’autre (cyber-harcèlement, cyber-intimidation, contenus inappropriés, etc). Problème, les réseaux sociaux sont maintenant l’unique moyen de communication des jeunes ados avec leurs amis ! D’où le besoin de règles. Ne laissez pas vos enfants sur les réseaux sociaux jusqu’à ce qu’ils aient l’âge requis. Par la suite, gardez une surveillance et limitez le temps passé sur les réseaux sociaux. Bloquez l’accès à la localisation sur toutes les applications et réglez les paramètres de confidentialité.

Expliquez lui bien l’importance de ne pas partager de photos / vidéos personnelles sur la Toile et les conséquences que cela peut avoir. Quant à la cyber-intimidation, elle existe quelque soit le mode de communication : réseaux sociaux publics, SMS ou encore e-mail.

Sécurité et confidentialité

Dès lors qu’un outil informatique est utilisé (et ce, quelque soit sa nature), il est vulnérable. Dès lors, en tant que parents, vous devez prendre en compte cet aspect technique inhérent et mettre en place des protections. Car enfant et adultes sont confrontés aux même cyber-menaces (logiciel malveillants, fraude, phishing, vol d’informations personnelles, vol de données bancaires, ou encore usurpation d’identité) et certaines peuvent avoir de lourdes conséquences, au delà de la perte financière… la seule différence sera qu’un enfant tombera encore plus facilement dans un piège tendu par un pirate informatique !

Il faut bien avoir conscience qu’il n’y a aucune limite aux techniques employés par les cybercriminels pour soutirer des informations sensibles, si ce n’est l’imagination.

De ce fait, aborder ces e-menace avec vos enfant est indispensable. Expliquez lui les principales cyber-menaces (phishing, malware, etc) et assurez-vous qu’ils ne publieront / partageront pas d’eux-même des informations personnelles (nom complet, adresse postale, numéro de téléphone, etc). Initiez-les à l’importance des mots de passe et à leur rôle crucial pour la sécurité en ligne. Mettez-les en garde contre l’usage des réseaux Wi-Fi publics.

Dans tous les cas, il vous faut d’abord commencer par sécuriser l’environnement. Pour cela, installez un logiciel antivirus (voir une suite de sécurité complète) sur les ordinateurs, smartphones et tablettes.

Vous pouvez aussi aller plus loin et installer un VPN (ou réseau privé virtuel) qui chiffrera votre connexion et changera l’adresse IP des appareils connectés, rendant la tâche bien plus difficile à de potentiels pirates. Déployer le VPN directement sur votre routeur est un plus indéniable car il va alors permettre de sécuriser de la même façon et sans manipulations l’ensemble des appareils connectés de la maison (console de jeu, TV connectée, smartphones, tablettes, ordinateurs, etc).

N’oubliez surtout d’installer un bloqueur de publicité sur les appareils dont se sert votre enfant ! Cela lui changera la vie et il n’en verra plus aucune. Par la même occasion, cela limitera aussi le risque de tomber dans un piège par le biais d’une publicité malveillante…

Filtrer les contenus inappropriés

HMA Pro VPN

Internet est un espace ouvert et public, dans lequel les enfants sont susceptibles de tomber sur du contenu destiné aux adultes, contenu qu’ils peuvent trouver bouleversant, déroutant ou angoissant. Un « contenu inapproprié » peut signifier toutes sortes de choses différentes selon le point de vue, allant d’insultes à la violence en passant par du contenu de nature sexuelle (pornographie). Soyez ouvert à la discussion avec eux.

Sachez que des dispositifs de filtrage et de contrôle de contenu existent. Techniquement, un logiciel de contrôle sur la connexion Internet filtrera la majorité des contenus inappropriés (déploiement par appareil ou bien directement au niveau du FAI). Mais gardez à l’esprit que seule une discussion pourra être vraiment efficace. Comme vu précédemment, un bloqueur de publicité joue aussi un rôle de filtrage d’éléments inappropriés.

Attention aux prédateurs sexuels

Il s’agit de la menace la plus redoutée en ligne pour les enfants. Selon le ministère américain de la Justice, 13% des jeunes ayant accès à Internet ont été victimes d’avances sexuelles non désirées, et un enfant sur 25 a été sollicité pour un contact hors ligne. 

La technique consistant à amadouer l’enfant peut se faire sur différents supports : forums, e-mail, messageries instantanées, réseaux sociaux, SMS. 76% des rencontres en ligne avec des prédateurs sexuels commencent dans un espace de tchat public, les prédateurs usant alors de faux comptes pour se faire passer pour des enfants. A partir de là, tout est possible, selon le contrôle exercé sur la victime. Et ce n’est pas l’omniprésence des webcams qui va rassurer…

Là aussi, la communication jouera un rôle crucial. Bien faire comprendre à l’enfant qu’il ne doit pas parler avec des inconnus, règle qui s’applique aussi bien dans la vie de tous les jours hors du domicile que sur le Net.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] de Kaspersky prodiguent également quelques conseils de base pour protéger les enfants en ligne (voir notre guide complet de protection des enfants sur Internet ici) […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.