lundi 10 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Lois Un tribunal juge que l'Hadopi ne peut rien pour les vidéo-clubs en...

Un tribunal juge que l’Hadopi ne peut rien pour les vidéo-clubs en faillite

La Cour d’appel de Nîmes a refusé de donner raison à un vidéo-club qui, face à de grandes difficultés financières, avait défendu que la loi Hadopi lui permettrait bientôt de redresser son affaire et de payer enfin le loyer qu’il doit à son propriétaire.

Etonnante décision relayée ce dimanche par le juriste Benoît Tabaka, issue d’un jugement de la Cour d’appel de Nîmes du 4 janvier 2010. L’affaire opposait le propriétaire d’un local professionnel à un vidéo-club qui ne pouvait plus assurer le paiement de son loyer, à cause de la chute continue de son chiffre d’affaires. Le bailleur réclamait logiquement la condamnation du locataire à payer sa dette, et demandait à ce qu’ils libèrent les lieux pour un nouvel occupant plus solvable.

Pour préserver son affaire et convaincre le tribunal de lui accorder un sursis, par un aménagement de sa dette, le vidéo-club s’était reposé sur la loi Hadopi et ses effets attendus pour les professionnels de la filière culturelle. Il a ainsi défendu que “la perte de son chiffre d’affaires est la conséquence des téléchargements illégaux de fichiers sur internet, et que la mise en oeuvre de la ‘loi HADOPI’ devrait mettre fin à cette pratique, et permettre le retour de la clientèle vers les magasins de location de vidéos“.

Mais avec lucidité, la Cour d’appel n’a pas trouvé que la loi sur la riposte graduée – qui n’était pas encore appliquée au moment de l’affaire – aurait un effet significatif sur l’activité du loueur de vidéos. “S’il est vraisemblable que la mise en place de la Haute autorité pour la diffusion des oeuvres et la protection des droits sur internet entraînera une diminution importante des téléchargements illégaux, les offres de téléchargements légaux de vidéos se sont développées d’une manière considérable et concurrencent directement les commerces de location“, a ainsi jugé la Cour de Nîmes.

Les juges ont ainsi estimé que si effet positif il y a de la loi Hadopi, il sera visible pour les plateformes de VOD sur Internet, pas pour les vidéo-clubs de quartier qui se retrouvent dépassés par l’évolution des technologies. Ils dont donc condamné le commerçant en accédant aux demandeurs du propriétaire du local.


Source : Numerama, Guillaume Champeau
UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.

36% des Millenials se moquent de la sécurité en ligne

La sécurité en ligne s’impose comme le facteur le plus important pour les Millenials lorsqu’on parle d’usages numériques à la maison. Pourtant, si cette...

Le VPN sans logs d’HMA adoubé par VerSprite, société indépendante de conseil en cyber-risque

La politique de non-collecte et de non-conservation des données d’HMA a reçu la meilleure note possible, suite à l’évaluation des facteurs relatifs à la vie privée indépendante.

Nom d’entreprise : comment réussir à trouver le meilleur ?

L’un des plus grands casse-têtes des nouveaux entrepreneurs est de choisir un nom qui accroche et vend en même temps leurs produits ou services. Élément de l’identité individuelle de l’entreprise, il reflète l’originalité et la philosophie de celle-ci. Vous vous demandez comment bien choisir un nom pour votre entreprise ? Voici quelques conseils.