Justice : Pas d’extradition pour l’auteur présumé du virus Gozi

0
76

La Cour européenne des droits de l’Homme a tranché en interdisant provisoirement l’extradition aux États-Unis du letton Deniss Calovskis, auteur présumé du virus Gozi.

La CEDH doit se prononcer définitivement d’ici quelques semaines vis-à-vis de la demande d’extradition aux États-Unis du letton Deniss Calovskis, l’informaticien qui est accusé par l’amérique d’être l’auteur du virus Gozi. Le présumé pirate est en prison, à Riga depuis décembre 2012.

Le gouvernement letton quand à lui, avait donné son feu vert, mardi 6 août, pour l’extradition de Deniss Calovskis. Ce dernier est connu sur la toile sous le pseudonyme de Miami et deux de ses contacts proches, Nikita Kouzmine (Russe) et Mihai Paunescu (Roumain) sont accusés d’être à l’origine de l’infection qui a touché plusieurs centaines d’ordinateurs dans le monde via le malware Gozi.

Rappelons que Gozi est un “Banking Trojan”, un cheval de Troie bancaire, qui aurait permis aux cybercriminels le détournement de plusieurs millions de dollars.