Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Depuis le premier octobre 2012 au Japon, télécharger illégalement de la musique ou des films est passible de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 2 millions de yens (25.000 dollars). Mais les ventes chutent cruellement, annonçant un retour de bâton, visiblement inattendu des majors…

Qui a dit que ça ressemblait à la Hadopi française ? La loi a été adoptée en juin 2012 après que l’industrie de la musique japonaise, deuxième au monde après les États-Unis, rappelons-le quand même, ait subit des pertes financières, ainsi que des résultats d’enquêtes démontrant que seulement 1 téléchargement sur 10 est légal.

Depuis que la loi est entrée en vigueur, il y a certainement eu des changements, et de nombreux internautes sont devenus réticents à télécharger illégalement, ce qui semblerait signifier en quelque sorte que la loi obtient un certain succès. Cependant, selon une récente étude statistique, depuis que la loi a été votée, les ventes de musique au Japon ont continué à baisser et les consommateurs semblent effectivement montrer une baisse d’intérêt pour la musique comme jamais auparavant… Retour de bâton non prévu pour les majors à force de toujours s’en prendre aux clients ?

Bitdefender

Les résultats de l’enquête auprès des consommateurs montrent que plus de 68% des personnes interrogées indiquent une dépense moyenne mensuelle nulle pour des achats de musique. Ce pourcentage est le plus élevé des 10 dernières années !

 

Source : TorrentNews

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] on http://www.undernews.fr Partager cet article:Print Pin ItShare on TumblrEmailDiggJ'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.