L’inventeur du web rejette la loi HADOPI

0

D’un côté, un utopiste britannique a qu’il nous devons le web d’aujourd’hui, Tim Berners-Lee. De l’autre, des législateurs a qui nous allons devoir le web de demain. Au milieu, les internautes.

Lors d’une conférence à la Royal Society de Londres, Tim Berners-Lee a indiqué que les lois anti piratage sont un “nouveau fléau”. Il a explicitement fait référence à la loi dite Hadopi.

“Qu’on puisse suspendre l’accès à l’internet à une famille française parce que l’un des enfants a téléchargé illégalement un contenu, sans jugement, je crois que c’est une punition inopportune (…) Je veux pouvoir continuer à utiliser l’Internet.

Si l’accès m’est coupé, pour une raison ou une autre, en ce qui me concerne ma vie sociale serait totalement dégradée. Pour certains, c’est un accès à l’information médicale”.

87 chercheurs, impliqués dans la création du web, ont envoyé aux sénateurs américains une lettre afin que les politiques ne cèdent pas aux tentations du filtrage.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.