Interview : Megaupload explique sa croisade contre Orange

0

Le groupe hongkongais ne craint pas les poursuites judiciaires, et promet de se battre pour ses utilisateurs. Entretien réalisé par Le Point.

Nouvel épisode pour une polémique qui enfle : Bonnie Lam, porte-parole du site Megaupload, s’exprime en des termes très durs contre France Télécom. L’opérateur français est, selon le groupe hongkongais, responsable des lenteurs de connexion avec ses services très populaires, notamment Megaupload et Megavideo.

L'alerte a été diffusée quelques heures seulement sur Megaupload pour les clients d'Orange, avant d'être retirée.

Le Point.fr : Pourquoi Megaupload a-t-il affiché cette fenêtre d’information destinée aux clients d’Orange ?

Bonnie Lam : France Télécom dit à ses clients qu’ils achètent du carburant de haute qualité, mais en réalité ce qu’ils ont, c’est un mauvais diesel. Les utilisateurs d’Orange veulent accéder à nos sites populaires avec une grande vitesse de transfert, mais ils ne peuvent pas, car leur opérateur ne le leur permet pas. France Télécom veut faire payer Megaupload et son fournisseur de transit Cogent pour une meilleure connectivité avec les clients ADSL d’Orange.

Pourquoi maintenant ? Ce problème existe depuis des années…

France Télécom s’en est sorti jusqu’à présent, car Cogent n’a aucun moyen de communiquer avec les utilisateurs finaux de son réseau. Mais Megaupload peut : nous avons 45 millions de visiteurs uniques chaque jour sur nos sites, et des millions de clients de France Télécom les visitent quotidiennement.

Pourquoi Orange devrait payer ?

Les sites comme Megaupload et Megavideo rendent le haut débit plus populaire et les clients paient pour une meilleure connexion. France Télécom bénéficie donc largement de notre existence. Quel manque de professionnalisme et de reconnaissance de leur part de vouloir nous faire payer ! La réalité, c’est qu’ils n’ont pas assez de capacité réseau (ports) avec notre fournisseur de transit. Cogent est l’un des plus grands fournisseurs de trafic internet au monde, avec environ 20 % du trafic mondial. France Télécom pense sérieusement qu’ils peuvent se contenter d’une mauvaise connectivité avec 20 % de l’Internet ?

Orange a évoqué des poursuites en justice et a exigé le retrait du message. Quelle est votre réaction ?

France Télécom nous a menacés d’actions en justice si nous ne supprimions pas notre avertissement. Nous ne sommes pas impressionnés et nous allons nous battre pour nos utilisateurs. Si France Télécom maintient sa politique de gestion du réseau, ils risquent de perdre une grande partie de leur business sur l’ADSL. Des millions de clients d’Orange verront notre avertissement jusqu’à ce que France Télécom fournisse des capacités de connexion suffisantes à Cogent.

Pourtant, vous avez supprimé le message quelques heures après son apparition…

Nous ne diffusons le message que lorsque les clients d’Orange souffrent de connexion extrêmement lente ou de perte de paquets.

Qu’espérez-vous obtenir de cette polémique ?

Nous mettons fin à cette politique injuste et cupide de France Télécom. Ils ne peuvent pas faire payer tout le monde pour la connectivité. C’est comme vendre des voitures qui ne peuvent pas dépasser 20 km/h. Nous informons donc les utilisateurs de France Télécom de ce qui se passe et nous leur expliquons quels sont les fournisseurs d’accès alternatifs qui pratiquent une meilleure politique pour leur réseau. Si tous les utilisateurs de France Télécom se plaignent, ils obtiendront ce pour quoi ils paient : du haut débit et une haute qualité de connexion vers tout l’Internet. Nous sommes le premier site majeur à informer nos utilisateurs et je suis sûr que de nombreux autres sites vont suivre notre exemple.


Source : Le Point

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.