ACAPOR : Prêt à tout contre les pirates ?

0

Selon le Parti Pirate du Portugal, le groupe anti-piraterie le plus actif et célèbre depuis ses ennuis avec les Anonymous, l’ACAPOR, utiliserait des moyens illégaux pour contrer les pirates.

En effet, vêtus de T-shirts sur lesquels on pouvait lire « La piraterie est illégale », les activistes de l’ACAPOR ont déposé, devant le bureau du procureur général du Portugal, plusieurs cartons contenant les relevés des adresses IP des internautes téléchargeant illégalement.
Or, d’après le PP de ce pays, ils auraient agi de manière tout à fait illégale afin de se procurer ces informations.




« Nous ferons tout ce que nous pouvons pour alerter le gouvernement sur la situation désastreuse dans laquelle se situe l’industrie du divertissement, et nous pensons qu’en déposant 1000 plaintes par mois, nous allons embarrasser le système judiciaire ».




Car là sont les principaux objectifs de l’ACAPOR : non seulement faire prendre conscience du phénomène du téléchargement illégal et les conséquences sur l’industrie du cinéma, mais aussi saturer la machine judiciaire afin de faire réagir les autorités.

Le Parti Pirate portugais a vivement critiqué cette action en soulignant que l’ACAPOR ne disposait pas d’autorisations pour collecter les adresses IP de près de 1000 citoyens lambda, et a décidé de porter plainte. En espérant que la Justice portugaise les suive et reconnaisse l’incompétence de l’ACAPOR dans cette affaire.

Même si le groupe anti-piraterie a formellement nié les accusations du PP, il n’en demeure pas moins que tous les regards sont maintenant tournés vers la justice portugaise qui doit trancher dans cette affaire, sans oublier les pirates qui ont les projecteurs braqués sur eux.

Rappelons que l’ACAPOR n’en est pas à son coup d’essai. L’année dernière, ils avaient demandé auprès du Ministère de l’Education portugais que le site The Pirate Bay soit bloqué et censuré au Portugal par le biais de filtres internet, prétextant que le site était responsable du piratage de 15 millions de téléchargements illicites, sans que la preuve en soit clairement établie.


Source : Le Journal Du Pirate

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.