HADOPI : 250 000 IP identifiés, 100 000 mails envoyés en juin

0

Selon les informations, la Hadopi a demandé aux FAI 250 000 identifications d’internautes pour le seul mois de juin. À partir de ce stock d’IP identifiées, 100 000 e-mails ont été adressés aux abonnés toujours par le biais des FAI.

Par comparaison, la Hadopi avait adressée 70 000 emails entre octobre et la fin décembre 2011. Le processus de “pédagogie” industrialisée monte donc en puissance même si l’objectif des 10 000 avertissements envoyés chaque jour à la fin du premier semestre, n’est pas encore atteint.

Ces chiffres n’intègrent pas les lettres recommandées qui sont gérées directement par la Hadopi.

Déperdition

De 250 000 à 100 000… Pourquoi une telle déperdition ? Tout simplement parce que le traitement des IP est contingenté. Les identifications ne sont donc pas regroupées. Du coup, dans le flot de données, un abonné peut se faire repérer deux fois, une fois pour un film, une fois pour un mp3 dont il n’aura su prévenir l’échange. Il ne reçoit cependant qu’un courrier. Mireille Imbert Quaretta, présidente de la CPD(*), nous confirmait ce traitement en janvier dernier

Montée en puissance

Dans un document interne, l’Agence pour la Lutte contre la Piraterie Audiovisuel (ALPA) a indiqué que l’Hadopi voulait fonctionner « au maximum de sa capacité » fin 2011. Avec « autant de mails que d‘adresses (ndlr : IP) fournies ». Une Hadopi toujours plus transparente.

Le 17 mars dernier, la HADOPI lançait un appel d’offres pour mettre à jour son système informatique. Un système devant absorber les IP envoyées par les ayants-droit, les transmettre aux FAI aux fins d’identification, récupérer les noms des abonnés puis déclancher l’émission de mails, des lettres recommandées voire des transmissions au Parquet (pour négligence caractérisée ou contrefaçon).

Dans l’appel d’offres en question, il est spécialement précisé que « la version opérationnelle au 01/12/2011 devra pouvoir intégrer les saisines transmises à la CPD sur une base de 200 000 saisines reçues/jour, absorber des pics réguliers »

* CPD : commission de protection des droits de la Hadopi, au cœur de la réponse graduée

 

Source : PCInpact

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.