Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
CyberGhost VPN Promo

Ce weekend, le pirate informatique harceleur franco-israélien Grégory Chelli a été placé en garde à vue à Ashod en Israël, son lieu de résidence actuel, avant d’être relâché au bout de 48 heures et au terme de plusieurs interrogatoires.

Voila que les pressions de la Justice française commencent à atteindre leur but. Visé par plusieurs informations judiciaires pour des actes de piratage, Ulcan a été appréhendé par les autorités israéliennes ce weekend comme le rapporte France Info. A noter que les deux pays ne disposent d’aucune convention d’extradition à ce jour.

Rappelons que le pseudo-pirate informatique Ulcan a été très médiatisé ces derniers temps, notamment pour avoir revendiqué assez ouvertement plusieurs attaques sur des sites Web, principalement Rue89 et Radio France. Dans la première affaire, il est également à l’origine d’un canular téléphonique qui a entraîné le décès du père d’un des journalistes de nos confrères de Rue89. Il est également visé pour avoir proféré des menaces à l’encontre de certains journalistes et personnalités politiques.

Dernier fait d’arme, Grégory Chelli a directement menacé la maire de Lille Martine Aubry, expliquant qu’il n’avait « pas encore décidé quelle sanction serait appropriée pour elle ». Ulcan

 

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , ,


Vos réactions
  1. bibish

    Vraiment un con ce type.
    Le pire étant qui ne s’estimé absolument pas responsable de la mort du père du journaliste, et que s’il avait du faire mourir un enfant pour atteindre le journaliste il l’aurait fait.

    Il a affiché ça sur sa page Facebook et il a eu un nombre de like et de partage impressionnant..dans quel monde vivons nous ?





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.