Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

La NSA et le GCHQ sont visés par des accusations d’espionnage via le piratage de drones israéliens depuis une base installée à Chypre. Ce sont des documents exfiltrés par Edward Snowden qui montrent qu’ils espionnaient et déchiffraient les communications des drones.

CyberGhost VPN Promo

Les révélations provenant des documents exfiltrés par Edward Snowden semblent ne jamais s’arrêter ! Publié vendredi par The Intercept, ces nouvelles accusations à l’encontre du GCHQ britannique et de la NSA américaine ont de quoi susciter la colère des autorités israéliennes.

Opération Anarchist

C’est sous le nom de code “Operation Anarchist” que les services secrets britanniques, associés à leurs alliés américains, seraient parvenus à intercepter et à décoder les flux vidéos des drones et des avions de chasse d’Israël dans le but d’espionner les opérations menées sur le terrain. En prenant en compte le fait qu’Israël est l’un des plus important exportateur de drones au monde, on peut imaginer les répercussions de l’espionnage d’autres nations… Les drones syriens et ceux du Hezbollah sont aussi concernés par l’opération.

Les faits pointés du doigt par les documents exfiltrés par Edward Snowden remonteraient à 1998, et comportent des images précises datant de 2009 et 2010. Les interceptions ont été effectuées depuis Troodos, une base de la Royale Air Force installée sur le sommet d’une montagne à Chypre.

Communications satellites chiffrées cassées

Les drones IAI (Israel Aerospace Industries) ou Elbit Systems communiquent avec leurs bases via liaison satellite chiffrées. Or, les documents analysés montrent que le GCHQ et la NSA ont employé un logiciel open source pour les déchiffrer : AntiSky. Il s’agit en fait d’un détournement d’usage, s’expliquant par le fait que les méthodes de chiffrement employées par les drones sont proche de celles utilisées par les chaînes TV payantes ! La force brute a été employée pour casser l’algorithme.

« La puissance de calcul nécessaire pour faire apparaître en clair les images en temps quasi réel est considérable. Mais il est possible de dés-entrelacer des trames individuelles pour déterminer le contenu des images sans trop d’efforts »

Cette nouvelle affaire montre bien le climat de méfiance des Etats-Unis vis-à-vis de ses alliés.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions
  1. Bertier

    @Mickael l’espionnage même “ami” est vieux comme le monde. Les intérêts de deux pays ne convergent jamais complétement.
    Enfin la coopération économique et militaire n’empêche la surveillance de ceux avec qui ont coopère.
    Crois-moi qu’Israël espionne aussi les USA…

  2. Mickael

    Après ça les gens disent que les USA et l’Israel sont les meilleurs alliés du monde et qu’ils contrôlent le monde en terme de commerce…





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.