Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Cette semaine, un tribunal finlandais a fait comparaître le groupe de pirates de films et séries TV Hayabusa/Rainbow, jugé pour être à la tête d’un Topsite Warez de la « Scène ». Ils sont accusés d »infraction aux droits d’auteurs.

Les individus, principalement des employés d’un fournisseur d’accès à Internet en Finlande, auraient caché leur système de stockage au sein même du réseau de leur entreprise et volontairement détourné les logiciels de surveillance afin que l’existence de ce serveur ne soit pas découverte.

Alors que les trackers BitTorrent comme The Pirate Bay monopolisent un important pourcentage du partage de fichiers de part le monde, il existe d’autres sites qui préfèrent le « Direct Download », ou DDL. Ce sont les sites Warez qui permettent aux internautes de télécharger à pleine vitesse et caché de tous regards extérieurs. Depuis Hadopi, cette pratique tant a redevenir prisée de certains pirates car elle permet dans certains cas d’éviter d’investir dans un VPN afin de garder l’anonymat (ce qu’il est fortement conseillé de faire en utilisant le P2P).

Le « Warez » est représenté par des groupes d’individus dont l’intérêt est de partager le plus rapidement possible les derniers films sortis, des derniers morceaux et albums musicaux, des séries TV, des jeux vidéos et des logiciels sur Internet et à haute vitesse. Le terme global pour ces groupes, leurs serveurs et leurs infrastructures est « la Scène ».

Alors que la plupart des membres des scènes préfèrent garder leur partage dans un cadre strictement privé, d’autres ne partagent pas la même philosophie. Le but est d’éviter qu’un membre non respectueux ne prenne un fichier et le transfert sur le réseau P2P public qui aura pour conséquence que tout le monde y aura accès. Cela se produit la plupart du temps et rend les groupes des cibles de choix pour les représentant de la loi.

Cependant, alors que The Pirate Bay est dans les actualités toutes les deux semaines, l’obscurité relative des groupes de la Scène signifie qu’ils apparaissent rarement dans les news. Quand on en parle, c’est généralement signe de mauvaises nouvelles – pour les pirates tout du moins.

Cette semaine, quatre opérateurs présumés d’un Topsite de la Scène appelé Hayabusa/Rainbow (HBR/RBW) comparaissent devant un tribunal finlandais accusés d’infractions au droit d’auteur. Les individus sont décrits comme des professionnels de l’informatique (ce qui n’est guère une surprise), mais ce qui a peut-être plus d’intérêt, c’est que trois d’entre eux travaillaient pour un FAI  finlandais. Leurs positions semblent s’êtres avérées cruciales pour les opérations du site.

Selon une enquête menée par la police, les serveurs du Topsite HBR/RBW ont été installés par les employés de Saunalahti, une société détenue par le célèbre FAI finlandais Elisa. Profitant pleinement de la position d’Elisa, il est avéré que ces serveurs ont été installés dans la salle des serveurs d’Elisa et connecté à Internet en utilisant la connexion du FAI en fibre optique ultra-rapide.

CyberGhost VPN Promo

Puis, pour terminer l’installation furtive, les pirates auraient modifié le logiciel de surveillance du réseau d’Elisa afin que les adresses IP et le trafic générés par les serveurs passent inaperçus de la société.

Néanmoins, les enquêtes de police a finalement conduit à Elisa et la société a été obligée de fournir l’identité des personnes derrière le serveur. Mais à l’intérieur de l’ISP les nouvelles sont allées vites  et après l’audition de l’enquête, un des accusés a déclaré avoir pris le serveur et tenté de détruire les preuves.

Affaire à suivre.

 

Source : TorrentFreak

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • site warez
  • hadopi

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.