Téléchargement – Warez, BitTorrent et cyberlockers VS autorités américaines

2

Les autorités américaines viennent de publier une mise à jour de leur liste noire concernant la violation de droits d’auteur. Elle comprend des trackers BitTorrent, des forums Warez ou encore Mega et d’autres cyberlockers.

L’United States Trade Representative ( USTR ; représentant américain au commerce ) publie une mise à jour du rapport spécial 301. Dans une liste non exhaustive, les marchés notoires à travers le monde impliqués dans le piratage et la contrefaçon sont énumérés.

Il peut s’agir de marchés physiques ou sur Internet. “Nous mettons en évidence les marchés notoires qui ont un impact négatif sur les entreprises légitimes et les industries de toutes les tailles qui s’appuient sur la propriété intellectuelle pour protéger leurs biens et services“, déclare l’USTR.

L’USTR se félicite de quelques succès avec la fermeture en début d’année de MegaUpload qui a engendré un changement de cap pour d’autres cyberlockers afin d’œuvrer dans le sens d’éliminer ou réduire le piratage.

Mais de quoi faire trembler l’USTR, MegaUpload prépare son retour pour janvier 2013 sous les couleurs de Mega et avec la protection du chiffrement. D’autres cyberlockers sont dans le collimateur des autorités américaines à l’instar de Rapidgator.net actuellement basé en Russie et qui a gagné en popularité avec la fermeture de MegaUpload.

Parmi les autres services d’hébergement et partage de fichiers et/streaming pointés du doigt : Putlocker au Royaume-Uni et Ex.ua en Ukraine.

Du côté des sites d’indexation BitTorrent, The Pirate Bay est toujours l’ennemi public numéro 1. Sur la liste noire US, figurent aussi IsoHunt et Kat.ph ( anciennement kickasstorrents ) au Canada, ou torrentz qui a troqué son extension .com pour .eu. Pour les trackers BitTorrent, le russe Rutracker et les bulgares Zamunda.net, Arenabg.com.

Pour l’USTR, le forum Warez-bb demeure l’une des plus grandes menaces de la scène warez occidentale. Enregistré en Suède, il est hébergé par un fournisseur en Russie et présenté comme un hub pour le partage d’œuvres protégées.

La liste comprend par ailleurs le réseau social russe vKontakte accusé de faciliter le piratage entre utilisateurs et des clones de Allofmp3.

 

Source : GNT

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.