MegaUpload : à qui profite la fin du crime ?

0

La fermeture de MegaUpload a provoqué un rush sur d’autres sites de téléchargement en P2P ainsi que sur les services de streaming. Un petit point après plus d’un mois dans “l’après MegaUpload”.

Le 19 janvier 2012, le FBI a fermé le site MegaUpload. Les 7 à 15 millions d’internautes français qui l’utilisaient chaque mois se retrouvent face à un grand vide. Avec sa multitude de services, MegaUpload était le treizième site Web le plus fréquenté au monde et représentait environ 4 % du trafic Internet mondial.

Côté bande passante, cette disparition brutale provoque une véritable bouffée d’air sur le réseau. Bouygues Telecom annonce une baisse de trafic de 12 % le lendemain de sa fermeture. L’hébergeur OVH explique que le débit maximal sur ses infrastructures en Europe est passé de 450 à 520 Gbits/s, soit un gain de 70 Gbits/s !Évidemment, la fermeture de MegaUpload a provoqué un certain nombre de changements d’habitudes !

Des sites équivalents comme Rapidshare, DepositFiles, MediaFire ou dl.free.fr ont vu leur fréquentation bondir. L’échange de fichiers par peer-to-peer est revenu en force, et selon l’Observatoire de l’usage de la bande passante du fabriquant de routeurs iphoque, le trafic P2P a même explosé. Derniers gagnants : les sites de streaming et de télé rattrapage (M6 Reply, W9, MyTF1, …) et la VoD ont vu leurs audiences multipliées par quatre.

Mais les statistiques ne donnent pas d’informations sur d’autres solutions comme l’échange de clés USB ou de disques durs entre amis ou l’utilisation de newsgroups… même si les recherches sur Giganews sur Google ont été multipliées par quatre.

L’histoire ne dit pas si la mort de MegaUpload a poussé les internautes vers les cinémas, les ballades ou la lecture…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.