Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

LeDivx, un site référençant des liens de téléchargement a été fermé en 2010, après une plainte de l’ALPA. Lors du dernier procès, les ayants droits ont réclamé à Kevin de Cognac, l’administrateur français du site, près de 1 million d’euros de dédommagement ! Il avait alors fait appel…

En première instance, la justice a condamné Kevin à 2 mois de prison avec sursis… et seulement 1 euro symbolique de dédommagement pour les ayants droits. Cependant les majors ont fait appel de la décision, expliquant que  la somme demandée était « très substantielle » et indiquant que le préjudice réel qu’ils ont subi s’élève à 52 millions d’euros. On peut bien entendu s’interroger sur cette somme et les preuves des calculs pour y arriver… ça sonne faux.

ledivx-com

ExpressVPN

La décision de la cour d’appel vient de tomber : L’administrateur du site LeDivx a été condamné à payer 9300 euros de dommages et intérêts, qui seront répartis entre six studios de cinéma et deux syndicats professionnels. Bien que cette sanction soit faible (étant donné les demandes extravagantes des majors), nous ne pouvons nous en satisfaire.

Si Kevin (ou n’importe quel site Warez) a véritablement créé un préjudice aux majors, que ce soit 1 ou 10 000 €, il est tout à fait normal qu’il soit condamné à les rembourser. Sauf qu’il faudrait dans ce cas que les majors fassent plus que des calculs d’apothicaires afin d’identifier les pertes réelles et apportent la preuve de ce pseudo préjudice !

Comme de nombreuses études le démontrent, le partage de fichiers ne nuit pas aux majors. Au contraire, il agit comme une promotion, le cinéma ne s’est jamais aussi bien porté qu’aujourd’hui. Il ne faut pas oublier que les pirates sont avant tout le public prioritaire, celui qui consomme et permet à la « mafia du divertissement » d’exister…

Alors, pour ou contre la légalisation du partage de fichiers en ligne ?

ledivx-screen

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,


Vos réactions
  1. Smith

    Bravo?
    Il faut commencer à ouvrir les yeux, on me peut pas nier que cela creer un prejudice, certes cela doit surement etre le cas mais c’est surtout un moyen pour les majors d’affirmer encore plus leur puissance dans un monde où l’on doute de leur réel intérêt.

    Napster avait révolutionner en son epoque l’industrie du disque, poussant les majors a changer de business model. Tous le monde a alors pousser la vente de baladeur mp3, mais aujourd’hui tous le monde critique le piratage, or aucune major n’a proposer de serieuse solution pour proposer legalement de la musique sous ce format la.

    Les habitudes de consommations ont changes, plus personne n’a envie d’aller acheter un CD chez un disquaire, c’est tellement plus simple de le telecharger d’un simple clic.
    J’encourage tous le monde a utiliser des services tels que spotify mobile ou autre qui sont des solutions legales et apportent une reel solution.

  2. phobos

    bravo 🙂





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.