Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Google a supprimé plusieurs extensions sur le Web Store Chrome, notamment liées à la recherche de torrent, car ils pourraient permettre   » des accès non autorisés » à des contenu protégés par copyright.

La décision, provenant surement de la pression de l’industrie du divertissement, est particulière puisque les extensions ne sont pas plus attentatoire que sa propre barre de recherche de Google. C’est vraiment un triste jour pour la liberté du web. Chaque jour, on apprend qu’une nouvelle censure est mise en place sur le Web…

Au cours des dernières années, Google a été fortement critiqué par les majors et l’industrie des médias, soit disant parce qu’il facilitait le piratage en ligne. La MPAA et la RIAA ont lancé des appels répétés à la société américaine afin qu’elle renforce ses efforts de lutte contre la piraterie en ligne, et empêcher les utilisateurs d’accéder à des sites dits illégaux diffusant des contrefaçons.

Jusqu’à présent, Google a refusé de retirer volontairement les résultats pour des domaines entiers de son index de recherche, mais dans le Chrome Store, plusieurs extensions du navigateur liées aux torrents ont été ciblées. Au cours des dernières semaines Google a interdit les outils de recherche liés à The Pirate Bay, Kickasstorrents, Torlock, ainsi que plusieurs autres portails torrent. Selon les courriels envoyés aux développeurs, ces extensions « encouragent, facilitent ou permettent » une violation de copyright.

Google a écrit :

« Nous ne permettons pas des produits ou des services qui violent les termes de service tiers, de produits ou services qui encouragent, facilitent ou permettent un accès non autorisé, télécharger ou lire en streaming du contenus médias soumis aux droits d’auteurs. »

Un des sites qui avait son extension Chrome a été retiré. Le site en question est Torlock. L’extension en question permettait aux utilisateurs d’ajouter une boîte de recherche dans le navigateur Chrome servant de raccourci pour rechercher des torrents sur le site Torlock. Le moteur de recherche n’était pas différent de tous les autres, et n’a pas été fait expressément pour encourager activement les infractions.

HMA Pro VPN

Lorsque les utilisateurs cherchaient « Linux » par exemple, ils étaient redirigés vers une page de recherche sur le site Torlock qui affichait les résultats pour la requête. Jack, le propriétaire de Torlock, déclare ne pas comprendre pourquoi son extension a été supprimée :

« Je n’ai aucune idée pourquoi Google précise que notre extension Chrome était en violation, aucune preuve n’a été fournie, juste une réponse générique avec le jargon juridique habituel. C’est vraiment un triste jour pour la liberté du Web, Google a pris la position du coupable.

Corrigez-moi si je me trompe mais avec la barre de recherche Google sur leur page d’accueil, ils font exactement la même chose ; et après ils nous accusent ? Tout ce que vous avez à faire est de savoir le nom du contenu protégé par copyright et vous pouvez l’avoir au téléchargement sur votre ordinateur en quelques secondes.

Nous espérons que Google se rend compte qu’il est le plus grand indexeur de torrent dans le monde

Les sites torrents sont légaux dans la plupart des pays à travers le monde, le fait qu’ils dictent ce que l’utilisateur peut et ne peut pas voir, c’est quelque chose qui devrait tirer la sonnette d’alarme. »

La décision d’interdire ces extensions liées aux torrents est particulière, car elles n’encouragent pas plus le piratage que la propre barre de recherche de Google. Selon le propriétaire de Torlock, Google devrait également supprimer sa propre barre de recherche à travers laquelle le même contenu peut être trouvé, et bien plus encore.

Une extension qui ajoute simplement une barre de recherche ne correspond pas immédiatement à la description de l’encouragement au piratage. La « mafia du divertissement » suggèrent donc que Google voit les sites de torrent comme des « contrefaçons » et les bannissent de ses résultats de recherche, une décision qui avait été évitée jusqu’à présent.

Selon le propriétaire de Torlock, les actions de Google sont dangereuses et il espère que l’entreprise s’en rend compte. De la par de Google, aucun commentaire ou annonce n’a été réalisé actuellement sur l’affaire, tout se fait derrière le dos des utilisateurs comme d’habitude.

 

Traduction française depuis TorrentFreak.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] Google a supprimé plusieurs extensions sur le Web Store Chrome, notamment liées à la recherche de torrent, car ils pourraient permettre » des accès non autorisés » à des contenu protégés par copyright.  […]

  2. […] Google a supprimé plusieurs extensions sur le Web Store Chrome, notamment liées à la recherche de torrent, car ils pourraient permettre " des accès non autorisés » à des contenu protégés par copyright.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.