Février 2022 : découverte de nouvelles campagnes de malwares bancaires sur mobiles

0

Lorsque de la mise en ligne des rapports Android du Bitdefender Threat Debrief, en novembre 2021, l’équipe avertissait que la sécurité multicouche est un concept important pour toutes les formes d’appareils, mais qu’elle est souvent négligée pour les smartphones.

Tribune Bitdefender – Alors que les logiciels malveillants mobiles gagnent en popularité, l’accès aux échanges de crypto-monnaies et aux opérations bancaires sur les devices fait des plateformes mobiles, une cible attrayante pour les cybercriminels. Ce mois-ci, Bitdefender Labs a découvert de nouvelles campagnes de malwares des trojans bancaires FluBot et TeaBot interceptant des milliers de SMS malveillants, et ce depuis début décembre.

Le contrôle actuel de l’App Store sous pression

Le contrôle strict de l’approbation des applications par les plateformes d’app stores est la principale protection offerte aux appareils mobiles, mais il devient insuffisant et est remis en question par les autorités en Europe et aux États-Unis. L’App Store d’Apple compte près de cinq millions d’applications, et le Google Play Store en compte près de trois millions, ce qui rend leur contrôle difficile. Si les applications malveillantes sont rapidement supprimées après leur découverte par les plateformes, elles ont souvent des centaines de milliers de téléchargements à leur actif avant d’être signalées.

Il est donc recommandé d’ajouter des couches de protection supplémentaires au modèle « gatekeeper-app-store » dans le cadre d’une hygiène mobile de base.

Comment se protéger contre FluBot

Scam Alert, une nouvelle fonctionnalité de Bitdefender Mobile Security détecte les liens malveillants arrivant par SMS, diverses applications de messagerie ou d’autres types de notifications. Depuis le début du mois de décembre, les laboratoires Bitdefender ont intercepté plus de 100 000 SMS malveillants tentant de distribuer le malware FluBot.

Rapport sur les ransomwares

Les attaques par spear phishing sont souvent utilisées comme vecteur d’attaque initial et l’infection par ransomware est souvent l’étape finale de la chaîne d’élimination. Pour ce rapport, Bitdefender a analysé les détections de logiciels malveillants recueillies en janvier 2022 à partir de ses moteurs anti-malware statiques.

10,5 millions de détections de logiciels malveillants ont été analysé entre le 1er et le 30 janvier. Au total, l’équipe de Bitdefender a identifié 202 familles de ransomware. Le nombre de ces dernières peut varier chaque mois, en fonction des campagnes de ransomware en cours dans les différents pays.

D’ailleurs ces ransomwares proviennent de 149 pays. Les ransomwares continuent d’être une menace qui touche la quasi-totalité du monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.