Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Un pirate roumain purgeant une peine de prison de cinq ans en Roumanie pour son implication dans un système de skimming pour distributeurs automatiques de billet (DAB, ATM), a mis au point un dispositif destiné à protéger les distributeurs contre de telles attaques.

Valentin Boanta, 33 ans, est détenu dans la prison de Vaslui en Roumanie, après avoir été reconnu coupable de fraude à la carte bancaire en 2009, a développé ce qu’il appelle le SRS (système de rotation sécurisée) qui change la façon dont les guichets automatiques lisent les cartes bancaires pour empêcher le fonctionnement des dispositifs de skimming que les criminels cachent à l’intérieur des distributeurs automatiques de billets.

Bitdefender

Quand j’ai été pris, je suis devenu heureux. Cela m’a permis d’œuvrer pour le bon côté“, a déclaré Boanta. “Le crime était comme une drogue pour moi. Après que j’ai été pris, j’étais heureux d’avoir échappé à cette dépendance à l’adrénaline“, explique Boanta. Ce dernier a commencé à travailler sur SRS lors de son procès. SRS, peut être installé dans n’importe quel guichet automatique.

Les skimmers ATM fonctionent en installant un second lecteur de carte caché sur celui qui est déjà intégré dans l’ATM. Quand un client insère une carte dans la fente sans méfiance, la bande magnétique de la carte passe d’abord la tête de lecture du skimmer, ce qui lui permet de copier toutes les données de la carte. L’opération se déroule ensuite comme d’habitude et l’ATM retourne la carte au client, qui ne s’est rendu compte de rien.

[youtube OGZu8pqnX9U nolink]

J’ai vu beaucoup de guichets automatiques différents, ils sont de conception vieillissante et sont ainsi sujets à de multiples vulnérabilités, et sont en règle générale, une partie très faible de l’industrie bancaire”, a déclaré Boanta durant un atelier. “Chaque ATM/DAB peut être pénétré par un skimmer. Ma solution de sécurité, SRS, transforme le distributeur automatique de billets en une barrière infranchissable.”

La Roumanie a un puits profond d’expertise technique issue de la période de dictateur communiste Nicolae Ceausescu, qui a soutenu la recherche informatique et l’enseignement technique. Les pirates et cybercriminels roumains ont volé environ 1 milliard de dollars via des comptes américains en 2012, selon l’ambassade américaine à Bucarest.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • apprendre le skimming

Vos réactions
  1. N'GUESSAN

    Trop génial non !!!
    De la prison au palais

Ils parlent du sujet :

  1. Un ancien carder arrêté invente un...

    […] Un pirate roumain purgeant une peine de prison de cinq ans en Roumanie pour son implication dans un système de skimming pour distributeurs automatiques de billet (DAB, ATM), a mis au point un dispositif destiné à protéger les distributeurs contre de telles attaques.Valentin Boanta, 33 ans, est détenu dans la prison de Vaslui en Roumanie, après avoir été reconnu coupable de fraude à la carte bancaire en 2009, a développé ce qu’il appelle le SRS (système de rotation sécurisée) qui change la façon dont les guichets automatiques lisent les cartes bancaires pour empêcher le fonctionnement des dispositifs de skimming que les criminels cachent à l’intérieur des distributeurs automatiques de billets.  […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.