Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Alors que la lutte contre le terrorisme bat son plein partout dans le monde, le FBI a décidé d’utiliser une fausse femme virtuelle pour attirer les djihadistes en ligne et les identifier. Un américain s’est fait prendre au piège.

Khalil Abu Rayyan, un homme habitant à Detroit en a récemment fait les frais. Voila ce que l’on pourrait appeler un honeypot 2.0 féminin! Le femme virtuelle derrière laquelle se cachait le FBI se nommait Jannah Bride, 19 ans, présentée comme une veuve Syrienne recherchant un nouvel époux. A force de tchat en ligne, un homme citoyen américain finira par lui proposer de faire le djihad pour l’impressionner. Bingo, cible atteinte pour les fédéraux.

HMA Pro VPN

Visiblement, le piège était un peu trop gros, et cet homme n’était pas un fanatique religieux, comme l’explique ce document publié par le Département de la Justice US. Khalil Abu Rayyan ne serait en effet qu’un jeune musulman américain qui souhaitais juste impressionné la jeune femme et non la pousser véritablement à franchir le pas vers Daesh… avouons quand même que l’idée était de mauvais goût, même pour un plan drague en ligne !

Khalil Abu Rayyan s’est donc retrouvé accusé par le procureur fédéral du Michigan de soutenir l’État islamique, surtout après que ce dernier est déclaré à la femme qu’il possédait une arme de guerre et des munitions à son domicile. Or, rien de tout cela n’existait chez lui, tout a été inventé.

Du coup, bilan de l’affaire, Rayyan n’est pas poursuivi pour terrorisme mais traité comme un « problème de sécurité nationale », comme l’indique The Intercept.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.