Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android
Le premier tour des élections municipales aura lieu dans quelques jours. Si la sécurité du citoyen est au cœur du débat actuel, quid de sa cybersécurité ? Après une année ponctuée en France de cyberattaques ayant immobilisé des établissements hospitaliers, des universités, des entreprises du CAC 40, des villes et des régions, McAfee note l’absence de la cyberdéfense au sein des programmes des candidats aux élections municipales.
 
Voici le commentaire de Fabien Rech, Vice-Président Europe du Sud, Benelux et Israël chez McAfee :
 
Malgré les récentes cyberattaques en France ayant immobilisé des hôpitaux, des universités, des mairies et des régions entières, la cybersécurité demeure encore en 2020 la grande oubliée des programmes des élections municipales. La sécurité du citoyen est au cœur du débat actuel en France et il n’est pourtant jamais question de sa cybersécurité.
 
Il est aujourd’hui essentiel de prendre conscience que les investissements au niveau de l’État en la matière doivent être complétés d’une responsabilisation au niveau local. Cela peut passer par la mise en place de programmes de formation, d’actions de sensibilisation au niveau périscolaire pour donner un meilleur degré de compréhension de la cybersécurité aux plus jeunes, ou encore la création de centres de surveillance et d’excellence. L’Ille-et-Vilaine et Rennes en particulier, avec son pôle de cyber-défense et ses milliers d’étudiants formés actuellement à la cybersécurité, représentent de très bon exemples de ce qui peut être effectué au niveau municipal ou régional.
 
De la même manière que les citoyens se partagent le territoire, ils vivent sur le même cyber-territoire. C’est pourquoi il convient de le protéger avec la même efficacité.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.