Leboncoin.fr : Anatomie d’une arnaque bien ficelée

3

Leboncoin.fr est un site de ventes très populaire, mais il fait souvent parler de lui à cause des arnaques. En voici une parmi tant d’autres, qui se révélait assez banale, mais pour laquelle les policiers vont découvrir toute la complexité derrière cette escroquerie africaine bien huilée.

Comme dit précédemment, Leboncoin.fr est un site de petites annonces en ligne, populaire et très fréquenté, mais très souvent la cible de cyber-escrocs. Ce système était très bien construit avec un faux compte PayPal. Cette histoire commence dans le département du Var. Une personne a envoyé sa tablette numérique dans la ville de Brest, mais la somme due n’est jamais arrivée sur son compte PayPal. Pourtant, elle avait obtenu un reçu indiquant que le montant était disponible.

La victime décide de déposer plainte à la fin du mois d’octobre, et les policiers s’intéressent de très près à cette affaire et découvrent que de nombreuses personnes sont dans la même situation. Cette habitante de Saint-Raphaël n’est donc pas la seule victime. Tous les internautes de ce dossier ont envoyé un colis à la même adresse. Ils décident donc de s’intéresser à ce compte PayPal qui n’appartient à personne, car c’est un faux.

Cela est une méthode utilisée depuis longtemps, visant à reproduire un faux mail PayPal dans le but de faire croire aux gens qu’ils communiquent réellement avec le site de paiement en ligne. Le principe est le même que pour le phishing (hameçonnage), technique consistant à reproduire l’aspect et l’environnement des sites officiels afin de soutirer des informations aux victimes.

Une arnaque qui se reproduira

Les fonctionnaires de police se rendent sur les lieux pour interpeller l’escroc. Sauf qu’ils découvrent une jeune fille de 29 ans qui n’est autre qu’une « boîte aux lettres », plus souvent appelée « mule » dans le monde de l’underground. Rapidement, les policiers comprennent qu’elle n’est absolument pas complice de cette escroquerie. La jeune femme avait été recrutée sur Internet par une agence britannique qui se révèle fausse. Son contrat de travail était également un faux et elle n’aurait jamais perçu son salaire, à savoir 1400 euros. Cette affaire devient bien plus complexe lorsqu’elle leur explique le fonctionnement. L’habitante de Brest reçoit des colis qu’elle doit renvoyer au Ghana. À cet instant, ils se rendent compte que l’affaire s’arrête ici puisque les escrocs ne pourront jamais être identifiés et encore moins interpellés.

LeTélégramme indique qu’une partie de la marchandise (20 000 euros) a été retrouvée sur les lieux. Les colis qui sont déjà partis au Ghana ne pourront pas être retrouvés. L’arnaque était très rentable, ils seront sûrement à la recherche d’une nouvelle mule pour effectuer le transfert de la marchandise. Il est donc recommandé d’être vigilant lorsque l’on vend de la marchandise sur le site Le Bon Coin.

Source : BeGeek

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.