Lavabit vs FBI : Les dessous de l’affaire ayant menée à la fermeture du service

1

Vous vous souvenez surement de la récente fermeture de Lavabit après une action par le FBI faisant suite à l’affaire Snowden. Des nouveaux détails viennent d’être révélés, expliquant mieux la situation ayant conduit Lavabit à fermer.

La Justice, que ce soit en France ou aux USA, impose de fournir toute clé de chiffrement lorsqu’une enquête est en cours sous peine de gros ennuis… C’est en fait ce qu’il s’est passé avec le service de mail chiffré anonyme Lavabit, après que la pression soit montée d’un cran suite aux révélation de Snowden concernant l’espionnage massif de la NSA.

L’affaire PRISM a fait fermer ce service de courrier électronique chiffré après 10 ans de bons et loyaux services. L’administrateur et fondateur, Ladar Levison, ne souhaitait pas devenir complice de crimes contre le peuple américain. Le gouvernement américain a obtenu une ordonnance de la cour secrète de la Maison Blanche qui a exigé la clé SSL privée de Lavabit. Cela aurait permis au FBI d’espionner les utilisateurs et par ce fait, de détruire le service.

Ladar Levison a reçu, en juillet, une demande de la justice américaine pour tracer l’adresse IP d’un utilisateur Lavabit. Il a refusé de le faire. Sauf que la loi a forcé l’administrateur à se conformer à la demande. Le tribunal le condamnant à 5.000$ d’amende par jour de non fourniture des données. Bilan, le FBI a récupéré toutes les données, dont la fameuse clé secrète.

Levison a pris (la bonne) décision de fermer définitivement le service après cela afin d’avoir bonne conscience.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.