Chantage sur Internet – Un jeune Brestois de 18 ans se suicide

0

Pris au piège d’un odieux chantage, un jeune garçon de 18 ans a mis fin à ses jours à Brest. Les parents ont décidés de s’exprimer après avoir appris qu’une jeune Canadienne avait décidé de se suicider pour les mêmes raisons il y a quelques jours.

Ils tiennent à prévenir des dangers invisibles d’Internet qui peuvent conduire à l’irrémédiable. « On nous a parlé de cette Canadienne qui s’est suicidée après avoir montré sa poitrine (Amanda Todd, NDLR). Nous n’avions pas entendu l’information, nous étions dans le service de réanimation« , témoignent aujourd’hui ses parents. « Le Canada, c’est loin, on se dit que ça n’arrivera jamais ici. Mais Brest, c’est tout près, ça peut arriver à n’importe qui« , ajoutent-ils.

Tout a basculé en quelques minutes. Gauthier rentre de l’école. Une fois dans sa chambre, il débute une discussion sur Internet avec une adolescente sur un site de tchat vidéo. Les deux ados se livrent à un jeu de séduction plutôt coquin à travers leurs webcams. La jeune fille l’invite ensuite à la rejoindre sur Facebook. Sans doute pour obtenir la liste de ses amis.

Quelques minutes plus tard, le piège se referme sur Gauthier. Le ton change radicalement, la jeune fille le menace de publier la vidéo de Gauthier tournée quelques minutes plus tôt sur Facebook. « J’ai une vidéo porno de toi. Si tu ne me donnes pas 200 €, je vais détruire ta vie« , écrit-elle. Pris de panique, le jeune garçon décide de se suicider. Retrouvé entre la vie et la mort en fin d’après-midi par ses proches, Gauthier décédera une semaine plus tard.

« La famille a déposé plainte contre X pour essayer de connaître la personne qui a envoyé les messages de menaces et tenté de lui extorquer de l’argent« , a annoncé à l’AFP le commandant Bernard Salaün, de la brigade criminelle de Brest. Malgré la plainte déposée, les investigations n’ont pas permis de retrouver la jeune fille. Son adresse IP est émise de Côte d’Ivoire.

Voila encore un cas tout a fait similaire donc à celui qui a poussé la jeune Amanda Todd au suicide, après harcèlement sur Internet. Il est temps que cela cesse, que tout le monde pense et mesure les conséquences de ses actes sur le Web. On ne donne pas n’importe quoi sur soi à des inconnus, les règles de la vie de tous les jours sont aussi valables dans le « virtuel » ! Quelle idée de donner des choses compromettantes et strictement privées sur sa personne à des inconnus !

Il faut être conscient qu’une fois qu’un contenu, de quelque nature soit-il, est publié sur la faune sauvage du Web, plus rien ne peut l’effacer. C’est trop tard.

Ces recommandations sont bien entendu à inculquer en priorité aux jeunes, qui sont plus vulnérables à ce genre de chantage. Mais cela peut tout à fait arriver à tout le monde. Prudence et réflexion donc !

 

Article d’origine : Le Parisien

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.