Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Facebook, qui s’est exprimé à travers un communiqué, a revu à la hausse le nombre de comptes utilisateurs potentiellement touchés par la fuite massive liée à Cambridge Analytica.

HMA Pro VPN

Alors que l’affaire qui a fortement pénalisé Facebook et semé la pagaille un peu partout sur les enjeux de la vie privée en ligne en était restée à 57 millions de comptes utilisateurs siphonnés, voilà qu’un récent communiqué officiel de Facebook avance le chiffre de 87 millions de comptes potentiellement touchés !

« Au total, nous pensons que les informations concernant jusqu’à 87 millions de personnes – principalement aux Etats-Unis – ont pu être partagées à tort avec Cambridge Analytica. »

En France, plus de 210 000 personnes ont pu être affectées par ce siphonnage de données, selon une source proche de l’entreprise.

Ce nouveau communiqué de Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, aggrave encore la crise dans laquelle est plongé le plus grand réseau social au monde depuis la fin du mois de mars.

Cambridge Analytica a de son côté réfuté quelques heures après cette annonce le chiffre de 87 millions, affirmant dans un communiqué ne pas avoir récupéré les données de « plus de 30 millions de personnes ». Ce qui n’exclut pas, sous-entend Cambridge Analytica, que les données de 87 millions de comptes aient été aspirées par l’application Facebook GSR (un questionnaire), sous-traitant auprès duquel elle se fournissait. Cambridge Analytica a assuré que ces données n’avaient pas été utilisées dans le cadre de la campagne présidentielle américaine de 2016.

Mark Zuckerberg assume totalement les fuites de données et compte bien prendre toutes les mesures pour régler cette affaire au mieux et éviter à l’avenir toute autre fuite de données personnelles.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Pas encore noté)
Loading...

Mots clés : , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :

  1. […] organisées, comme le montre la controverse autour du cabinet de conseil en politique Cambridge Analytica, qui est devenu un acteur dominant de ces […]

  2. […] mise sur le devant de la scène par Ars Technica tombe au plus mauvais moment pour Facebook après le scandale Cambridge Analytica […]





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.