Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Un ver se propage sur la toile et attaque principalement les systèmes via les solutions de messagerie instantanée. Aussi, Microsoft a décidé de bloquer temporairement tous les liens hypertextes de Windows Live Messenger 2009.

Microsoft a décidé de bloquer les liens insérés dans les messages pour son outil de messagerie instantanée Windows Live Messerger 2009. Ces derniers apparaissent désormais sous forme de texte brut, et demeurent non actifs. Pour cause, un ver très puissant se répand actuellement sur la toile et se propage via les outils de messagerie instantanée ainsi que les réseaux sociaux. Si l’internaute clique sur le lien malveillant qui apparaît dans la fenêtre de dialogue de WLM, le navigateur charge la page et télécharge automatiquement le ver sur le PC pour ensuite l’envoyer à l’ensemble des contacts de l’utilisateur.

Ainsi, afin d’en limiter la progression et de protéger ses clients, Microsoft a choisi de désactiver temporairement les liens envoyés par les utilisateurs vers la version 2009 de WLM. En effet, Windows Live Messenger 2011 est doté d’une protection supplémentaire, à savoir de SmartSreen, un filtre anti-phishing qui scanne une page web avant de l’ouvrir. En cas de malware, l’internaute est averti et l’affichage du site bloqué.

Dans ce cadre, Microsoft recommande aux internautes de mettre à jour Windows Live Messenger afin que la protection soit active et que le ver cesse de se propager car l’outil est tout de même utilisé par plus de 22 millions de personnes dans le monde. Pour ceux qui disposent encore de Windows XP, avec lequel n’est pas compatible la version 2011, il recommande de scanner régulièrement le système.

ExpressVPN


Source : l’Informaticien

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 3,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.