Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

C’est l’éditeur de solution de sécurité TrendMicro qui donne l’alerte : un nouveau malware vient d’être identifié. D’après les spécialistes en sécurité, les cybercriminels l’utilisent pour détourner les comptes sur Facebook, Twitter et Google+.

Selon les experts de TrendMicro, le malware se présente sous forme d’extensions officielles sous Firefox et Chrome.  Lors de l’accès à un compte utilisateur, l’abonné est invité à mettre à jour son lecteur vidéo pour lui permettre de visionner des séquences de vidéos présentes sur les réseaux sociaux. En effet, cette extension n’est qu’un malware dénommé ”TROJ_FEBUSER.AA”.

PIA VPN

Une fois installé sur la machine de la victime, le malware se connecte à une URL malveillante et télécharge un fichier de configuration. Ce fichier est utilisé par les attaquants pour détourner ensuite les informations sur les comptes des utilisateurs sur les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter. Il agit exactement comme un “password stealer” de base, sauf que sa forme d’extension sort de l’ordinaire et augmente les risques pour les utilisateurs.

La particularité de ce malware réside dans sa signature numérique qui ressemble à celle de Mozilla Firefox ou Google chrome, ce qui le rend encore plus dangereux. Les utilisateurs ne se rendent pas compte que c’est un programme malicieux.

Pour propager ces codes malveillants, les pirates utilisent toutes les fonctionnalités des réseaux sociaux. A ce jour, de nombreuses solutions de sécurité bloquent ces extensions malveillantes et avertit les internautes qui utilisent les deux navigateurs à être prudents et de ne télécharger ces modules complémentaires qu’à partir d’un site officiel.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,


Vos réactions

Ils parlent du sujet :





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.