Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Trend Micro a contribué à l’arrestation des membres d’un gang de cybercriminels à l’origine du ransomeware Reveton. Les ransomeware (ou rançongiciels) ont pour but d’extorquer de l’argent à des individus via Internet en se faisant passer pour les forces de l’ordre ou pour un programme se sécurité.

La cellule eCrimes de Trend Micro a collaboré avec les forces de police espagnoles pour arrêter le chef présumé du gang à l’origine du ransomware Reveton. Ce logiciel malveillant, s’installe sur l’ordinateur à l’insu des utilisateurs pour paralyser la machine. Un message explique que l’utilisateur aurait transgressé une loi et qu’il doit s’acquitter d’une amende. La parfaite logique du Ransomware.

ExpressVPN

L’arrestation du cybercriminel présumé, originaire de Russie, a eu lieu à Dubaï, et les autorités espagnoles ont demandé son extradition vers l’Espagne. Cette arrestation s’est accompagnée de nombreuses autres, et notamment de celles des membres du gang Reveton dont le rôle était de « monétiser » l’escroquerie à l’aide de moyens de paiement PaySafeCard ou Ukash. Les délinquants disposaient, en effet, d’une ramification en Espagne dont la mission était de convertir des bons PaySafeCard ou Ukash en argent réel, argent par la suite restitué aux membres basés en Russie.

Ce démantèlement du gang est, pour l’instant, partiel et toujours à l’œuvre. À noter que le ransomware Reveton reste actif et qu’il est utilisé par d’autres cyberdélinquants.

Cette arrestation résulte d’une collaboration continue entre la cellule eCrimes de Trend Micro, la police espagnole et des autorités tierces. Le rôle de cette cellule spécialisée de Trend Micro est de collaborer avec les autorités et forces de police dans le monde, sur des affaires de cyber-délinquance et de piratage. Cette collaboration a connu de nombreux autres succès dans le passé, à l’image du démantèlement de Ghostclick/Rove Digital et de « Soldier » SpyEye, ou de la neutralisation des campagnes de menaces APT LuckyCat ou IXESHE.

Les outils de sécurité Trend Micro protègent actuellement contre toutes les versions et variantes connues de Reveton. Mais cette opération démontre que le rôle d’un éditeur de solutions de sécurité ne se résume pas à la technologie. Il est essentiel de nouer des partenariats forts avec les autorités compétentes pour neutraliser les exactions des cybercriminels.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 2,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , ,


Vos réactions
  1. mail

    Comme quoi on est a l’abris de rien ni de personne, surtout de nos jours ou la cybercriminalité explose, et les fraudes aussi.





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.