Une centaine de pédophiles français arrêtés

3

Une opération d’envergure vient de se conclure avec l’arrestation d’une centaine de pédophiles présumés.

Ce sont les Ntech, les cyber-gendarmes, de la Section de Recherche d’Amiens qui ont procédé à ces interpellations ciblées. Durant deux ans, les personnes de cette brigade spécialisée, secondés par d’autres services de la Police Nationale, ont tracé pas moins de 345 IPs d’internautes français. « Nous avons collecté les IPs des internautes qui cliquaient un certain nombre de fois sur des documents à caractères pédopornographiques« .

Jeudi matin, l’opération « anti pédophiles » prenait une nouvelle tournure et la position de guetteur laisse place à l’action. Une centaine de ces IP ont abouti aux domiciles d’internautes accusés de télécharger et/ou de diffuser des images et vidéos montrant des enfants dans des documents pornographiques.

Les internautes interpellés (pas tous adultes) sont maintenant en garde à vue en attente de jugement. La gendarmerie indique par ailleurs que l’opération n’est pas terminée, il resterait encore des IPs à remonter jusqu’à leur propriétaire.

La dernière opération de ce genre, baptisée Némesis a permis l’arrestation de 91 pédophiles agissant à partir de l’Internet français.

 

Crédits image : Gendarmerie Nationale

3 Commentaires

  1. La question est de savoir quel a était leur technologie pour les choper parce si c’est avec l’IP, e théorie il n’ont qu’a eu de demander les logs de ces personne au FAI, mais quel a était la souche de part?
    On t’il fait un honey pot?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.