Prison illimitée pour refus de fourniture de mot de passe FileVault

0

Aux Etats-Unis, un ancien policier de Philadelphie soupçonné de posséder des fichiers pédopornographiques a été emprisonné pour une durée illimitée pour refus de fourniture de son mot de passe FileVault.

Voici donc une seconde affaire de bras de fer entre les autorités américaines et le chiffrement. Cette fois, ce n’est pas un iPhone d’Apple mais l’un de ses logiciels qui pose problème : FileVault 2. Ce programme permet le chiffrement intégral du disque dur de démarrage d’un Mac via le chiffrement XTS AES 128 bits.

Le suspect est un ancien sergent de la police de Philadelphie, étant soupçonné de posséder des images pédopornographiques, mais sans preuve tangible puisque son disque dur est inaccessible. Ce dernier vient d’être incarcéré sans limite de temps pour motif de non fourniture de son mot de passe à la police lors d’une enquête le concernant. Seul moyen pour lui de sortir de prison, fourni ses accès FileVault sur un plateau !

Cela rappelle qu’il en est presque de même en France, puisque la législation prévoit à travers la LCEN de 2004 (Loi pour la confiance dans l’économie numérique) des sanctions pour non coopération avec les autorités et la non fourniture de ses mots de passe en fait partie. Dans ce cadre sont prévus 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende.

 

Source : Zataz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.