Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Kim DotCom voulait faire renaître MegaUpload sous le nom de Mega, et ce en l’hébergeant sur le nom de domaine Me.ga. Les autorités gabonaises ont décidé de bloquer le projet, expliquant ne pas vouloir être associées à des actes de violation de piratage.

Un vrai tremblement de terre pour le projet, qui n’est même pas lancé et déjà attaqué et déstabilisé ! En effet, plus possible d’utiliser ce nom de domaine à l’extension gabonaise  ce dernier vient d’être suspendu par le gouvernement du pays. Kim Dotcom va donc devoir revoir ses projets…

Le ministre gabonais des communications, Blaise Louembe, a donné pour instructions que soit suspendu le domaine me.ga au motif que son pays ne pouvait pas servir de plate-forme ou de vitrine pour commettre des infractions au droit d’auteur, ni être utilisé par une personne peu scrupuleuse.

J’ai instruit mes services et les départements compétents afin que le site “www.me.ga” soit immédiatement suspendu, à charge pour ses actuels ou futurs titulaires de justifier de leur intérêt légitime et de leur bonne foi quant à l’utilisation quant à l’usage qu’ils comptent faire de ce site” a t-il déclaré. “Le Gabon ne peut servir de plateforme ou d’écran dans la commission d’actes qui viseraient à violer les droits d’auteur en général, ni à être instrumentalisé par des personnes peu scrupuleuses du respect de notre législation nationale et du texte des accords internationaux“, a complété Blaise Louembé.

L’avocat de MegaUpload, Ira Rothken, a confirmé ces informations, mais assure que cela ne remet pas en cause la création du nouveau service.

PIA VPN

Cette action montre clairement la pression exercée par les Etats-Unis et les ayants droit. Alors que son lancement n’est prévu que le 19 janvier 2013, et que rien pour le moment ne permet de présager de son illégalité, le Gabon a décidé de suspendre a titre préventif le nom de domaine Me.ga que devait utiliser le nouveau MegaUpload. C’était le risque encouru en utilisant un nom de domaine enregistré chez une filiale de Vivendi… l’un des plus adversaires les plus agressifs envers MegaUpload !

Kim a réagit sur Twitter : “The reach of the US & Vivendi: Gabon Minister announced Me.ga domain will be suspended. Calls cloud storage site cyber crime.” Il répond avec ironie en accusant le ministre gabonais d’être corrompu.

Rappelons que dans un document judiciaire, les Etats-Unis ont menacé Kim Dotcom de le renvoyer en prison s’il lançait un nouveau service sur le modèle de MegaUpload, parce qu’il violerait ainsi un engagement pris au moment de sa remise en liberté conditionnelle en Nouvelle Zélande.

Le fondateur de MegaUpload veut aussi rassurer, en expliquant qu’il a un nom de domaine alternatif en réserve. “Ça démontre juste la chasse aux sorcières de mauvaise foi que mène le gouvernement américain“, juge-t-il.

Le nom de domaine, détourné par un hacker, redirige actuellement sur un compte Twtter : http://twitter.com/o.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (2 votes, note : 5,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions
  1. DarkMZ

    Car il est bien connu que le Gabon n’a JAMAIS accepté le moindre escroc sur son territoire…. Comment faire du buzz en faisant croire qu’on va se racheter une conduite… pfffffff!





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.