Le co-administrateur de Silk Road condamné à 8 ans de prison

0

Brian Farrell alias “DoctorClu” était le second administrateur de la place de marché illicite Silk Road 2. Il vient d’être condamné à huit ans de prison ce vendredi, soit la durée exacte requise par les procureurs.

Farrell, alias DoctorClu, était le second dans la hiérarchie du site Silk Road 2, l’une des plus grande place de marché illicite du DarkNet. La condamnation intervient plusieurs mois après que Farrell ait plaidé coupable à une accusation de distribution d’héroïne, de cocaïne et de méthamphétamine. Chacune de ces accusations est passible de cinq ans d’emprisonnement…

Lorsque les fédéraux ont fouillé la maison de Farrell le 2 janvier dernier, ils ont trouvé trois armes de poing, divers supports informatiques, des médicaments sur ordonnance, des accessoires, 20 lingots d’argent d’une valeur de plus de 3900 dollars, et environ 35 000 dollars en cash. Tout a été saisi. Dans un communiqué de presse datant de 2015, le ministère de la Justice avait déclaré que le site Silk Road 2 avait déjà généré plus de 8M de dollars par mois depuis son ouverture fin 2013. Dans un mémorandum de condamnation, les procureurs ont écrit que l’affaire illustre “la dissuasion générale.”

Le modèle Silk Road présente une nouvelle menace pour la sécurité et la santé publique. Le site élargit massivement le marché de la drogue au pays et au monde entier. Le site atteint ceux qui craignent d’effectuer une transaction sur la rue, ou ceux qui, par exemple dans les zones rurales, ne peuvent pas avoir un fournisseur direct de drogue. Cette nouvelle frontière est dangereuse, et un message clair doit être envoyé à ceux qui colportent leur poison sur Internet face à de graves sanctions“, a écrit adjoint des États-Unis procureur Thomas Woods.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.