Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

Découvrez ZeroNet, un script Python permettant de créer un site Web de manière totalement décentralisée, avec une solution libre et permettant l’anonymat. Tour d’horizon et découverte.

Korben a eu la bonne idée d’écrire sur ZeroNet, un simple script Ppython qui permet de créer son site de manière totalement décentralisée en P2P via le réseau BitTorrent. ZeroNet est disponible pour Windows (mais aussi Linux, Mac, etc) et permet la connexion à d’autres sites et la communication en temps réel avec les autres utilisateurs (peer), et ce, sans dépendre d’aucun serveur ou URL fixe. Le but est :

« We believe in
open, free, and uncensored
network and communication. »

PIA VPN

zeronet-anonymat

Les sites sont consultables en temps réel, et il est possible de réserver une adresse en .bit, directement liée à la crypto-monnaie NameCoin. Avez ZeroNet, vous profitez donc d’un vaste réseau de communication ouvert, libre et anonyme si vous utiliser avec Tor et sans aucune censure. Grâce à ce système décentralisé, un site ne sera jamais hors ligne, l’accès sera très rapide et non limité, vous n’avez aucun coût d’hébergement et aucune censure ne peut l’atteindre !

zeronet-test

Pour fonctionner, ZeroNet repose sur le réseau BitTorrent (P2P) et le système cryptographique utilisée par Bitcoin (y compris pour votre la protection de l’accès à votre compte ZeroNet). A noter que ZeroNet propose de base un système de DNS pour les domaines en .bit, un forum, un blog, un moteur de recherche, un système d’authentification, etc… Le système est donc complet pour quelqu’un cherchant du basique, utile et fonctionnel.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (4 votes, note : 3,50 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , , , , ,

Recherches en relation :

  • zeronet
  • creer un site en p2p

Vos réactions




Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.