Publié par UnderNews Actu - Télécharger l'application Android

L’éditeur de logiciels de sécurité McAfee a obtenu un brevet sur un logiciel qui préviendrait l’internaute lorsqu’il s’apprête à télécharger ou accéder à un contenu diffusé illégalement, et lui suggérerait automatiquement des liens alternatifs vers des équivalents légaux.

L’éditeur de logiciels antivirus McAfee a obtenu un brevet publié jeudi dernier sur un système visant à « détecter et empêcher la consommation illégale d’un contenu sur Internet« . L’un des problèmes étant que les internautes n’ont pas toujours conscience de frauder, la solution de McAfee – qui est une extension à son logiciel SiteAdvisor – vise à prévenir l’internaute chaque fois qu’il clique sur un lien qui le conduit vers un téléchargement ou un streaming illégal.

mcafee-hadopi

Le concept ? S’il fait par exemple la recherche d’un film sur Google, tous les résultats seront examinés par McAfee, qui signalera les liens illégaux à partir d’une « liste noire » secrète hébergée sur un serveur distant. Et le logiciel proposera à la place des liens officiels, garantis légaux par les ayants droit, piochés dans une « liste blanche ».

Bitdefender

areyousure

Dans la plus pure philosophie de l’Hadopi, la solution de l’éditeur américain a donc pour double intérêt d’empêcher (ou dissuader) les utilisations illégales, et de promouvoir l’offre légale lorsqu’elle est disponible. Mais on peut tout de même se poser la question qui vient en toute logique : est-ce le rôle d’un antivirus ? Certainement pas. C’est d’ailleurs pour cette raison que le nouvelle est très mal accueillie sur le Web et que beaucoup d’utilisateurs appels purement et simplement au boycott de McAfee.

Lors des débats sur la loi Hadopi, la ministre Christine Albanel avait expliqué qu’elle voulait exactement ce type de systèmes, avec en plus un mécanisme à la Big Brother pour savoir quand l’internaute avait choisi de désactiver le logiciel de sécurisation et d’outrepasser ses consignes. Qui a dit vie privée ? On ne savait pas que les malwares et autres cyber-espions étaient légalisés par le gouvernement !

 

Source : Numérama

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin Pinterest email
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, note : 4,00 sur 5)
Loading...

Mots clés : , , , , ,


Vos réactions
  1. mergot

    Encore une bonne raison de changer d’adresse ip car si tous les antivirus deviennent de gros mouchards et commencent à enregistrer nos données de navigation on a pas finit…





Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.