vendredi 14 août 2020
Promotion Meilleur VPN 2020
Accueil Libertés Extensions "gratuites" pour navigateurs : êtes-vous prêt à en payer le prix...

Extensions “gratuites” pour navigateurs : êtes-vous prêt à en payer le prix ?

Confidentialité – L’idée que les annonceurs puissent connaître vos habitudes de navigation vous déplaît ? Le fait qu’ils puissent avoir accès à vos recherches, aux textes que vous faites traduire, aux sites que vous consultez, aux profils Facebook sur lesquels vous cliquez… Est-ce que ça vous pose problème ?

Article rédigé par F-Secure – Dans ce cas, jetez un rapide coup d’œil à vos extensions navigateurs. Les barres d’outils de recherche ou d’analyse des pages web en sont les exemples les plus courants de ces plug-ins, conçus pour élargir les fonctionnalités de votre navigateur. Dans la plupart des cas, ces derniers sont disponibles gratuitement et offrent un moyen simple pour l’internaute d’améliorer son propre confort d’utilisation.

Toutefois, il y a peu, les extensions de navigateurs ont reçu une bien mauvaise publicité, après les révélations d’une enquête menée par Northern German Broadcasting. Cette étude a révélé les pratiques de collecte et de partage des données utilisateurs opérées par Web of Trust (WOT), une extension permettant aux utilisateurs de savoir si le site qu’ils consultent est, ou non, digne de confiance. Largement répandue, elle collecte et revend les données de sa base d’utilisateurs.

En soi, cela n’a rien de nouveau. De nombreuses entreprises proposant des services basés sur l’information par crowdsourcing rentabilisent les données dont elles disposent. Le principe est souvent le même : c’est avec vos données que vous payez le produit. WOT a toutefois précisé que les pratiques évoquées étaient conformes à la politique de confidentialité de l’entreprise : les utilisateurs étaient donc théoriquement informés.

Les chercheurs affirment avoir été capables d’associer les données, anonymisées par WOT, aux individus à qui elles appartiennent. Là se trouve le principal problème de la vente de données utilisateurs : anonymiser les données à 100% s’avère particulièrement ardu.

WOT n’est pas la première entreprise à jouer à ce jeu. En 2006, un employé d’AOL publiait des données concernant les recherches de centaines de milliers d’utilisateurs. Ces données étaient anonymisées en remplaçant le nom des utilisateurs AOL par des nombres, mais cela n’a pas été suffisant pour protéger leur identité. En moins d’une semaine, le New York Times a été capable d’associer des recherches AOL à l’internaute correspondant. L’anonymisation des données est plus compliquée à mettre en œuvre qu’il n’y paraît… Mais quel est finalement le lien avec les extensions de navigateur ?

Eh bien, ces dernières renferment souvent des applications potentiellement indésirables : des programmes qui ont un aspect néfaste pour l’appareil ou l’utilisateur, sans pour autant pouvoir être qualifiés de malware. Ils combinent souvent un bénéfice d’utilisation… avec des effets indésirables qui peuvent être particulièrement discrets, voire dissimulés.

Cela ne signifie pas que toutes les extensions de navigateurs soient des applications potentiellement indésirables (l’extension SAFE de F-Secure dédiée à la protection de la navigation est un parfait contre-exemple). Les navigateurs proposent souvent une sélection très soignée d’extensions, pour aider l’utilisateur à trouver les plus adéquates.

N’ayez pas peur de faire confiance à des extensions de navigateurs, y compris WOT. Elles peuvent vous être très utiles. Internet passe de nos jours principalement par les navigateurs : les enrichir de nouvelles fonctionnalités revient à améliorer significativement l’expérience utilisateur (services en ligne, consultation de sites web, etc.). Toutefois, pensez toujours que des logiciels ou plug-ins gratuits doivent pouvoir s’auto-financer. Les entreprises qui développent ces produits et services doivent pouvoir faire de l’argent. Si elles ne vous facturent pas, et si elles ne profitent d’aucune autre source de revenus apparente, c’est qu’elles ont sûrement bâti leur modèle économique sur la vente de vos données.

 

Source : F-Secure

UnderNewshttps://www.undernews.fr/
Administrateur et fondateur du site UnderNews

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

- Advertisment -Express VPN

Derniers articles

Ransomware Maze : Après LG et Xerox, au tour de Canon d’être piégé

Le groupe de cybercriminels exploitant le ransomware Maze poursuit ses actions et agrandit son tableau de chasse en ajoutant Canon avec à la clé un vol de 10 To de données à l'entreprise après infection de ses systèmes informatiques.

400 vulnérabilités pourraient transformer 3 milliards de téléphones Android en espions

L'alerte est donnée : il existe plus de 400 vulnérabilités sur la puce Snapdragon de Qualcomm qui peuvent être exploitées sans l'intervention des propriétaires, explique Slava Makkaveev de Check Point.

Le gouvernement américain met en garde contre une nouvelle souche du virus chinois “Taidoor”

Les agences de renseignement américaines ont publié des informations sur une nouvelle variante du virus informatique vieux de 12 ans utilisé par les pirates informatiques parrainés par l'État chinois et ciblant les gouvernements, les entreprises et les groupes de réflexion.

Vacances d’été : profitez-en pour faire du ménage dans votre vie numérique

Après une longue période de confinement, et avant les vacances d’été, c’est le moment idéal pour effectuer un grand nettoyage ! Cela concerne aussi bien nos placards que notre vie numérique. Petit tour d'horizon et conseils pour se débarrasser de vos déchets  numériques.