WikiLeaks – Les Anonymous menacent le gouvernement britannique

0

Lettre ouverte des Anonymous à l’intention du gouvernement de Grande-Bretagne. Une déclaration de guerre numérique ?

L’une des nombreuses branches Anonymous a diffusé, hier soir, un communiqué de Presse à la suite de plusieurs arrestations de cyber-activistes membres du Collectif Anonymous en Angleterre et en France. Voici la lettre ouverte des Anonymous à l’intention du gouvernement de Grande-Bretagne diffusé, entre autre, sur Youtube.


[youtube KzQuW-EDR3M nolink]


« Nous sommes Anonymous. Nous avons récemment appris que vous avez jugé nécessaire d’arrêter cinq de nos frères Anons (ndlr. Anonymous) pour leur participation dans les actions de déni de service distribué (DDoS) contre PayPal, Mastercard, et autres, qui ont été menées en notre nom en représaille des attaques de ces organisations contre Wikilieaks. Nous comprenons que vous comptez mener des procédures judiciaires contre ces anons pour infraction à la loi de 1990 Computer Misuse (ndlr. Loi sur le Mauvais Usage des Ordinateurs), qui interdit l’altération du fonctionnement d’un ordinateur ou la lisibilité de données. Anonymous croit, cependant, que poursuivre dans cette direction est une triste méprise de votre part. Non seulement elle révèle le fait que vous semblez ne pas comprendre la réalité politique et technologique actuelle, mais elle apparaît également comme une déclaration de guerre de votre part, gouvernement Britannique, à nous, Anonymous, le peuple.

Tout d’abord, il est important de comprendre ce qu’est une cyber-manifestation par DDoS et ce que cela veut dire dans le contexte politique actuel. Les moyens traditionnels d’exprimer son mécontentement (manifestations, sit-ins, blocage de carrefour ou piquets de grève) se sont lentement transformés en un rituel vide de sens. Des personnes se sont mises à chercher de nouvelles méthodes pour faire pression sur les politiciens et faire entendre leurs revendications d’une manière qui pourrait vraiment changer les choses. Anonymous a, pour l’instant, trouvé cette nouvelle façon d’exprimer la protestation populaire sous la forme d’actions par DDoS. Comme c’est le cas avec les formes traditionnelles de protestation pacifique, nous bloquons l’accès aux infrastructures de nos opposants pour faire passer notre message. Que cette infrastructure soit située dans le monde réel ou sur Internet nous est totalement égal.

Deuxièmement, nous souhaitons saisir cette opportunité pour dissiper toute confusion possible entre une cyber-manifestation par DDoS et du piratage, car ces concepts semblent être souvent confondus lorsque les médias et les politiciens parlent d’Anonymous. Le piratage en soi est défini par la loi comme « un accès non autorisé à un ordinateur ou un réseau », alors qu’on parle d’une action DDoS simplement lorsqu’il s’agit de milliers de personnes procédant simultanément à des connections légitimes sur un serveur web accessible au public, en utilisant en même temps la bande passante ou le processeur dudit serveur au maximum de sa capacité, ce qui provoque un énorme « embouteillage »,… » [AnoNews]

Source : Zataz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.