Pirater le Facebook du Président, simple comme un phishing ?

2

Découverte d’une page dédiée au filoutage de code d’accès à des centaines de pages Facebook.

Les deux derniers jours, un petit malin a trouvé le moyen de pirater le compte Facebook du Président de la République Française, Nicolas Sarkozy. Nous vous en relations les faits dans cet article.

Mardi matin, la page était de nouveau modifiée, prouvant que la technique du pirate semble s’apparenter à la possibilité de lire la modification du précieux sésame.

Comment ces attaques ont-t-elles pu être orchestrées ? Une application piégée ? La découverte du mot de passe ? Hameçonnage de données (Phishing) ? Il existe une constellation de faux sites de connexion Facebook sur la Toile. La dernière page détectée est installée à l’adresse lance.solidwebhost.com. Dans ce cas, toujours en action au moment où nous écrivons ces quelques lignes, le pirate a oublié de cacher, correctement, la base de données qu’il se constitue avec les informations glanées aux internautes piégés.

Nous avons pu consulter cette fuite de données. Plusieurs centaines de comptes Facebook. Le pirate exploite une photo d’une jeune femme Française pour attirer les “clickers”.

Avec ses millions d’utilisateurs, le plus populaire au monde des réseaux sociaux est une cible de choix pour les pirates. Facebook représente pour eux un accès à un grand nombre de victimes potentielles. L’amorce de l’attaque provient généralement d’un ami dont le compte a été piraté. L’utilisateur reçoit un message, d’apparence normale, provenant dudit ami et l’invitant à cliquer sur un lien pour une raison ou une autre. Souvent, le message propose une « vidéo spectaculaire » ou prétend que « c’est toi dans cette vidéo » et est personnalisé avec le nom du destinataire.

Une fois qu’ils ont attiré l’attention de l’utilisateur, les cybercriminels vont maintenant essayer d’obtenir son nom d’utilisateur et son mot de passe. La page vers laquelle le message pointe est une réplique parfaite de la page d’authentification de Facebook mais hébergée à une autre adresse :

Obtenir l’accès complet au compte

Une fois que l’utilisateur a cliqué sur le lien et entré ses identifiants, les pirates doivent accorder à leur application malveillante l’accès à toutes les informations personnelles de la victime ainsi que le droit de poster des informations sur son profil. Cela permet ainsi à l’attaque de se propager aux amis et contacts de la victime.

Une fois ces permissions obtenues, l’attaque continue sur les contacts de la victime et le même processus se répète avec les nouvelles victimes, comme dans l’exemple ci-dessous :

Que faire si votre profil Facebook a été piraté ?

Comme l’explique Panda Security il faut tout d’abord enlever toutes les permissions qui ont été accordées à l’application malveillante. Il suffit pour cela d’aller dans « Compte », « Paramètres des applications » en haut à droite de la page puis de décocher les différentes cases dans « Modifier les paramètres » de l’application en question. Ainsi, vous vous assurez que l’application n’aura plus accès à votre profil une fois que votre mot de passe aura été changé.

La seconde étape consiste à changer votre mot de passe ! Pour protéger votre identité, vous devez changer votre mot de passe et votre nom d’utilisateur. Il est d’ailleurs conseillé de les changer de temps en temps, par précaution, même lorsque vous n’avez pas été touché par cette attaque. Rien de plus simple : allez dans « Compte », « Paramètres du compte » en haut à droite de la page de Facebook puis modifiez le mot de passe dans la section « Mot de passe » de l’onglet « Paramètres ». Il est également nécessaire d’utiliser un mot de passe fort, qui ne soit pas facile à deviner. Dernier détail, de taille, évitez de mettre le prénom de votre petite amie ou le nom de votre chien comme sésame !


Source : Twitter / Zataz

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.