Piratage : Le code source et les secrets de BitTorrent dérobés

0

Après avoir découvert une faille dans les serveurs de BitTorrent Inc, un internaute Grey Hat décide de copier les données après avoir jugé la récompense proposée par la société insuffisante.

Un administrateur d’un site dédié aux jeux vidéo en réseau, du nom de Mentale, vient d’annoncer publiquement sur un forum avoir en main les codes sources de la société BitTorrent Inc et de son outil µTorrent. Codes sources, mais aussi documents internes “y compris beaucoup de dossiers embarrassants stockés sur leurs serveurs qui pourraient leur fournir des tas d’ennuis” indique Mentale.

aCsATMUh.png

kKksd17h.png

Des données volées en mai 2013 après la découverte d’une faille de sécurité dans les serveurs de l’entreprise américaine. L’internaute avait alerté BitTorrent Inc pour que cette dernière corrige la faille et la fuite de données. Une promesse d’une récompense sera faite à Mentale, sauf qu’à première vue, les 500 $ offerts et facturés n’ont pas été du goût du Grey Hat qui estime avoir permis à BitTorrent Inc de ne pas perdre des millions de dollars. Ce dernier vient d’annoncer le contenu de son larcin. “Je peux maintenant confirmer que j’ai reçu 500 $, en fait moins quand vous prenez en considération les taux de change locaux“. Autant dire qu’avec 150 millions d’utilisateurs par mois, une version compilée modifiée de µTorrent aurait pu faire de gros, très gros dégâts.

Imaginez un peu un logiciel utilisé massivement qui serait diffusé officiellement et avec aucun moyen de repérer le vrai du faux, le tout modifié pour réaliser des actions malveillantes. Le rêves pour un cybercriminel ! Bien entendu, l’acte de chantage de Mentale est strictement illégal et il risque gros en cas de plainte…

 

Source : Zataz

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Notifiez-moi des commentaires à venir via e-mail. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.