Piratage des serveurs de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique

0
83

Le chien de garde du nucléaire de l’ONU a reconnu que l’un de ses anciens serveurs informatiques a été piraté. Les pirates appellent à une enquête sur les activités nucléaires d’Israël. L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) enquête actuellement sur le programme nucléaire iranien.

Un groupe d’hacktivistes iraniens appelé Parastoo farsi a revendiqué l’intrusion et la modification du site il y a deux jours. Le groupe est connu sur le Web pour s’attaquer et dénoncer le programme d’armement nucléaire d’Israël.

L’AIEA déplore profondément cette publication sur ancien serveur qui a été fermé depuis“, indique le porte-parole de l’agence. Les experts de l’agence auraient d’ores-et-déjà travaillé pour éliminer “toute vulnérabilité possible“.

Israël et les Etats-Unis accusent l’Iran de chercher à développer des armes nucléaires, une accusation que Téhéran nie en bloc. Il est communément admis qu’Israël possède des armes nucléaires, mais il n’a jamais confirmé ni nié le fait. Téhéran a fermement démenti toutes les allégations, insistant sur le fait que son programme nucléaire est pacifique.